Choisir un entrepreneur

Choisir un entrepreneur

iStockphoto.com

Ce qu’il faut vérifier

Le bouche-à-oreille demeure une méthode éprouvée pour trouver un bon entrepreneur en rénovations. Vous connaissez certainement des personnes qui ont récemment fait faire des travaux similaires aux vôtres: voisins, amis, parents, etc. Sont-ils satisfaits du résultat final (allez voir sur place)? Quels ont été les principaux irritants? Vous recommandent-ils leurs entrepreneurs? Une fois que vous aurez quelques noms, ne les appelez pas tout de suite.

Vérifiez d’abord
• À la Régie du bâtiment du Québec (RBQ). L’entrepreneur doit avoir une
licence de la RBQ qui établit sa compétence professionnelle et sa solvabilité.
Elle prouve aussi que le commerçant a fourni un cautionnement de 10000$
destiné à vous indemniser en cas de fraude. Attention! Le fait que quelqu’un
possède une licence de la RBQ n’est pas un gage de la qualité de ses travaux.

• À l’Office de la protection du consommateur (OPC). L’entrepreneur a-t-il été l’objet de plaintes de la part de consommateurs? Pour le savoir, utilisez l’engin de recherche «Renseignez-vous sur un commerçant». Tapez-y le nom de l’entreprise et cliquez sur le bouton.

Vous verrez combien de plaintes ont été formulées à son encontre au cours des deux dernières années, si elle a été poursuivie par l’OPC et si elle détient un permis de commerçant itinérant.

Notez que l’absence de plaintes ne doit pas être interprétée comme une appréciation de l’OPC quant à l’honnêteté ou à la compétence de l’entreprise. Au terme de cette petite enquête, vous pourrez commencer à contacter les entrepreneurs qui ont réussi votre test.



Pages :