À chaque âge sa stratégie financière!

À chaque âge sa stratégie financière!

shutterstock.com

Stratégie financière à 55 ans - Cap sur la retraite

«Un travailleur qui envisage la retraite dans une dizaine d’années n’aura pas beaucoup de changements à apporter à son portefeuille de placements», remarque Gaétan Veillette. Il en sera tout autrement si une perte d’emploi survient, ou si on prévoit un congé sans solde ou un projet qui requiert un décaissement spécifique afin d’assurer les besoins de subsistance. En pareil cas, au moins deux ans avant l’événement, on place un pourcentage du portefeuille dans des véhicules plus sécuritaires, comme des fonds à revenu fixe avec une qualité de crédit élevée. Ce même processus s’applique deux ans avant la retraite.

C’est également le bon moment pour préciser le montant nécessaire au maintien de notre niveau de vie à la retraite. Devra-t-on piger dans nos réserves pour payer les dépenses courantes? Nos prestations de la Régie des rentes du Québec (RRQ) et de la pension de la Sécurité de la vieillesse (PSV) ne suffiront pas toujours... Un particulier dans la cinquantaine devrait tester des scénarios de décaissement, faire des projections et consulter un expert dans ce but. «En faisant des projections de décaissement, celui qui s’attend à toucher des revenus modestes ou faibles à la retraite pourra déterminer comment défiscaliser le plus efficacement possible ses placements», rappelle le planificateur financier. Prenons l’exemple de Janine, 55 ans, qui anticipe avoir des revenus annuels inférieurs à 18 000$ à sa retraite et réclamer le Supplément de revenu garanti (SRG). «Elle aura intérêt à prioriser l’épargne dans son CELI plutôt qu’un régime de retraite comme le REER.» En effet, en versant des sommes dans son CELI après impôt, elle évite d’avoir à les retirer du REER au moment de la retraite, ce qui risquerait de la pénaliser par rapport au SRG, car elle aurait alors trop de revenus. Après 65 ans, les sommes retirées du CELI ne s’ajouteront pas au revenu imposable.

On détermine également si l’on souhaite devancer la réclamation de ses rentes de la RRQ à 60 ans (avec une pénalité), plutôt qu’à 65 ans. De nouvelles règles ont pris graduellement effet ces dernières années et changent la donne pour les personnes nées après le 1er janvier 1954. Repousser notre demande entre 65 ans et 70 ans permettra de recevoir des prestations plus élevées. Une personne en mauvaise santé pourrait vouloir sa rente même si elle est escomptée, alors qu’un travailleur de 60 ans ne voudra généralement pas la réclamer puisqu’il paiera plus d’impôt. Il faut donc y aller au cas par cas, d’où l’intérêt de demander l’aide d’un expert.



Pages :

1

Commentaires

Aspect fiscal post vente d'un condo aux USA

Beaucoup d'opinions sont émises à ce sujet. J'aimerai connaître l'aspect fiscal de la vente d'un condo ou d'une autre habitation aux USA `Merci

J'ai peut-être manqué un article sur ce sujet......