Un ange aux fourneaux

Un ange aux fourneaux

Kevin McCutcheon via Unsplash

Récit d’une cuisinière bénévole pleine de pep, qui a trouvé la bonne recette pour venir en aide aux personnes seules.

Petite, Carole Alix aimait bien aider dans la cuisine. «Il n’était pas rare de me voir avec un rouleau à pâte dans les mains», dit-elle en riant. Dans sa famille, ce ne sont pas forcément des recettes qui sont passées de mère en fille, mais plutôt l’art de l’improvisation. «Maman faisait la cuisine comme je la fais aujourd’hui: seulement à partir de ce qu’il y avait dans le frigo et le garde-manger, et pas de quantités. J’imagine que j’ai appris d’elle.» Carole est devenue comptable par la suite, sans jamais se lasser de mitonner des repas pour les siens et ses amis. L’histoire aurait pu s’arrêter là. Mais un revers du destin en a décidé autrement.

 

 

Manger ensemble

Notre sympathique cuisinière aurait pu en effet prendre tranquillement sa retraite et couler des jours heureux avec son mari à Saint-Sauveur où le couple venait d’emménager, en 2018. Mais la mort de son partenaire peu de temps après a bousculé sa vie. «Tout d’un coup, je me suis retrouvée seule, au sein d’une communauté où je ne connaissais personne. J’ai vite commencé à m’ennuyer.» Pour tromper la solitude, elle a offert ses services à Soupe et compagnie des Pays-d’en-Haut, un OSBL consacré à l’organisation et la préparation de repas pour personnes isolées. Le travail s’opère en général avec l’aide de bénévoles ayant eux-mêmes mangé en cet endroit et décidé de donner à leur tour un coup de main pour aider leur prochain. «Tous les matins que je viens, j’ai hâte d’arriver! Je trouve une liste des ingrédients, déposée la veille sur mon espace de travail, et go! je me débrouille avec ça! En plein ce que j’aime faire!» D’une main de maître, la virtuose des fourneaux mitonne de bons petits repas appétissants et nourrissants. Et sans gaspillage. «Personne n’a le droit de jeter même pas une petite fraise sans mon autorisation! (rires) Ma mère disait: “Si c’est pas brulé, c’est mangeable!”» Rien de ne lui fait peur non plus, même quand elle se fait annoncer que – catastrophe! – il n’y a pas grand-chose à part une bonne quantité de laitues. «Pas de problème, on fera des potages!» 

Entendre ensuite les «Qui a fait ça? C’est tellement bon!» des dîneurs et voir les assiettes se vider d’une traite lui fait chaud au cœur. «Mais c’est surtout le plaisir de faire à manger pour quelqu’un d’autre qui me stimule. Le faire juste pour moi, c’est plate. Et manger tout seul, c’est tellement triste. Regarder les gens manger en compagnie des autres, plutôt que seuls dans leur coin, ça, ça me nourrit!»   

 

 

Cultiver l’amitié… par l’estomac

Ces jours-ci, pandémie oblige, la dynamique bénévole se rend en cuisine une journée par semaine pour éviter d’être dans la même pièce avec trop de gens à la fois. «Mais on reste en contact avec toute l’équipe. On s’appelle pour s’assurer que tout le monde est OK. Aussi, je prépare et fais livrer les repas de notre chère Élisabeth, une bénévole de 93 ans, qui doit rester à la maison, et je l’appelle souvent. Ces gens sont mes amis. On est une famille!» Carole donne aussi un coup de main à sa nutritionniste de fille, Geneviève O’Gleman - au moment d’engager la conversation avec Mme Alix, on ignorait qu’il s’agissait de la mère de notre collaboratrice cuisine! «Je suis chanceuse, j’ai 69 ans, sur la coche! (En passant, elle a eu cet âge le 13 mars dernier, en même temps que le début de la pandémie au Québec.) J’ai donc pu me déplacer jusqu’à Laval, où Geneviève habite, avec un papier du gouvernement.» Du lundi au jeudi, elle aide celle-ci à créer des recettes sur une base bénévole. «C’est différent pour moi, qui suis habituée à travailler au pif et à l’œil. Avec ma fille, il faut tout mesurer (rires)! Mais le plaisir de cuisiner ensemble est toujours là. Ce n’est pas pour rien qu’on dit que la bouffe, ça forge des liens!»


Ces portraits sont réalisés dans le cadre de notre action On jase-tu? qui vise à briser l’isolement social. Merci à nos partenaires de leur appui: Quebecor | Les Résidences Soleil - Groupe Savoie | Laflamme et Associés | L’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic | McCafé