Voyage au Costa Rica

iStockphoto.com

Parc national Ostional : rendez-vous avec les tortues

Parc national Ostional: rendez-vous avec les tortues

La route qui se rend au parc national Ostional est un peu... déroutante, avec ses quelques rivières à traverser à gué: optez pour un véhicule utilitaire à quatre roues motrices! 

En route pour une visite guidée. «Le guide vous attend à la plage», nous dit-on. Arrivés à la plage avant le lever du soleil, nous le cherchons. Devant nous, tout un spectacle: des centaines de Costariciens sont là, sacs à la main. Nous qui pensions être seuls... Penchés au-dessus des trous creusés dans le sable par les tortues, ils récoltent une partie des œufs qu’elles ont pondus. La récolte est soigneusement encadrée par le programme de cueillette géré par le Parc national. On mange les œufs bouillis, frits ou à la coque. D’après les Ticos (nom familier qui désigne les habitants du Costa Rica), ils sont très bons.

Nous suivons les dizaines de tortues qui, pendant la nuit, ont pondu des centaines d’œufs au-dessus de la ligne de la marée haute et qui retournent maintenant à la mer. Quelle saga impressionnante! Ces lourdes carapaces se déplacent de peine et de misère. Nous en aidons même une qui ne réussit plus à regagner la mer parce que la marée baisse de plus en plus... À 88 lb (40 kg), il faut être deux. Nous lui faisons faire à bout de bras environ 650 pi (200 m) à une vitesse qu’elle n’aura jamais atteinte de toute sa vie! Nous la déposons dans les vagues où elle finit par prendre le large.

Nous dînons à La Luna, à Playa Pelada, un restaurant qui offre une cuisine méditerranéenne dans un décor enchanteur. Le lendemain matin, des singes hurleurs nous sortent de notre sommeil de leur voix rauque, hostile. Ça réveille!

Un brin de tourisme à Montezuma

La route pour se rendre à Montezuma est un peu éprouvante: quatre heures, à la condition, bien sûr, de ne pas avoir de crevaison! Nombreuses rivières à traverser à gué, mais les paysages sont beaux. 

Ce village touristique arbore des étals de bijoux artisanaux et de pacotille. En face, un resto où l’on peut observer les singes capucins à face blanche. Au restaurant La Playa de las artistas nous attend l’une des meilleures expériences culinaires du pays, dans un décor somptueusement débridé: tables et bancs de diverses hauteurs et de diverses formes, déposés sur le sable de la plage. Le soleil se couche sur la mer. Le menu est indescriptible: raffinement et beauté...

Montezuma est la porte d’entrée de la magnifique Reserva Natural Absoluta Cabo Blanco mais nous privilégions la marche sportive vers la splendide chute du Rio Montezuma, rafraîchissante par cette chaleur intense de février.



Pages :

1

Commentaires

J AIMERAIS VOYAGER MAIS JE

J AIMERAIS VOYAGER MAIS JE SUIS SEULE