Une virée à Ottawa

Une virée à Ottawa

Tim Foster via Unsplash

Des productions culturelles d’envergure et des musées de toutes sortes… Décidément, la capitale fédérale est loin d’être ennuyante!

Une fois son manteau blanc revêtu, Ottawa nous invite à faire des arabesques sur le canal Rideau, homologué par le livre des records Guinness comme la plus longue patinoire naturelle au monde. On se gare près du Centre national des Arts (CNA), on enfile nos patins et hop! nous voilà partis pour 7,5 beaux kilomètres de glace (15 km aller-retour), accessibles gratuitement! La patinoire fête son 50e anniversaire cette année. Raison de plus d’aller célébrer avec un tour de piste!

Après s’être amusés dehors, on se dirige vers le marché By, un des plus anciens marchés publics au pays. L’ex-président des États-Unis Barack Obama y avait fait une escale remarquée en 2009, si bien que la pâtisserie Le Moulin de Provence lui a consacré un biscuit, qui se vend encore aujourd’hui comme des petits pains chauds. Le marché By compte près de 400 commerces de toutes sortes, dont des restaurants, des boutiques de vêtements et de bijoux, sans parler des producteurs agroalimentaires installés dans des kiosques extérieurs, au gré des saisons. Le marché s’étend jusqu’aux rues voisines, elles aussi bordées de bars et de restaurants. On arrête à The French Baker, réputé pour ses excellents croissants; la fin de semaine, son Benny’s Bistro propose aussi des brunchs pas piqués des vers (frenchbaker.ca).

En après-midi, cap sur le Musée des beaux-arts du Canada, qui nous accueille avec une surprenante sculpture d’araignée sur le parvis. Le Musée propose de nombreux chefs-d’œuvre d’art autochtone et canadien, réalisés par le Groupe des Sept, les Automatistes, Emily Carr et bien d’autres. Cet hiver, l’exposition Àbadakone/Feu continuel/Continuous Fire nous fait également découvrir des œuvres d’artistes autochtones contemporains de différents pays (beaux-arts.ca).

On pourrait aussi assister à une pièce de théâtre dans la tradition des Premières Nations, une belle primeur proposée par le Centre national des Arts (nac-cna.ca) pour son 50e anniversaire. Aussi à l’affiche: des concerts de l’orchestre maison, ainsi que des spectacles de danse ou de théâtre francophone. Depuis 2017, le CNA est devenu un espace public très fréquenté, qui propose des ateliers de peinture ou de yoga, des activités familiales et même un restaurant – le 1, rue Elgin –, où les chefs réinventent la cuisine canadienne.

Découvertes tous azimuts

En mode contemplatif, on se laisse surprendre par un des nombreux musées scientifiques de la ville. Il y en a pour tous les goûts, des insectes aux astronautes, en passant par l’origine de nos billets de banque. Le Musée canadien de la nature nous entraîne à l’ère des dinosaures et jusqu’au cœur du fragile habitat de l’Arctique, bien mis en évidence à travers des présentations multimédias. Et grâce à l’amusante exposition Papillons en vol, des centaines de beaux monarques voltigent autour de nous, dans une serre (nature.ca).

Le Musée de l’aviation et de l’espace permet d’admirer 130 aéronefs militaires et civils: la plus belle collection du pays et l’une des plus complètes au monde. On y passe de surprise en surprise, en découvrant les vieux aéronefs de la Première Guerre, les avions de brousse, la taille des premiers appareils commerciaux, de même que les uniformes et les engins utilisés par nos astronautes Julie Payette et David Saint-Jacques (ingeniumcanada.org).

Aux antipodes de ces univers, le Musée de la Banque du Canada (museedelabanqueducanada.ca) présente de petites choses qui valent aussi leur pesant d’or! Par exemple, différentes pièces et billets canadiens utilisés au cours de notre histoire, de même qu’une foule d’objets inusités qui ont déjà servi de monnaie (une brique de thé, des dents de cochon, etc.). De nombreuses vidéos expliquent le rôle de la Banque du Canada et de la production de billets, si on est curieux d’en apprendre plus à ce sujet.

Si toutes ces visites nous creusent l’appétit, le quartier Glebe est une destination de choix. En plus de proposer des ateliers culinaires sur divers thèmes (techniques de base, pâtisserie, cuisines du monde, etc.), l’entreprise C’est Bon Cooking (cestboncooking.ca) y organise des visites guidées gourmandes des meilleurs artisans de ce quartier. Que ce soit avec eux ou par nous-même, on se plaît à déambuler sur la rue Bank en s’arrêtant au Morning Owl (cafés et paninis), au Life of Pie (tartes et quiches) ou au Kettleman’s Bagel Co., tout en dénichant de belles trouvailles mode ou des bijoux originaux chez Delilah, Magpie ou Joy Creations.

Avec ses grandes institutions, ses nombreux musées, parcs et festivals, Ottawa nous en offre vraiment pour tous les goûts et nous en fait voir de toutes les couleurs!

En pratique

À faire Du 8 au 18 mai prochain, le Festival canadien des tulipes célèbre son 75e anniversaire (tulipfestival.ca).

Plus d’info On appelle au 1 833 864-7839 ou on consulte le site tourismeottawa.ca.



Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Une virée à Ottawa

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires

1

Commentaires

Bienvenue à Ottawa

Bien contente de voir un article sur notre belle ville. On ne s'ennuie pas à Ottawa. C'est une ville accueillante qui offre des activités diverses pour toute la famille autant en hiver qu'en été. Pour les amateurs de plein air, les pistes cyclables sont superbes et le parc de la Gatineau juste à côté. En été, les divers festivals offrent également une belle diversité pour les amateurs de musique. À mettre sur votre liste de voyage!