Sur la route de la Floride

Wes Hicks via Unsplash

Et si, pour se rendre jusqu’en Floride, on prenait l’autoroute 81 plutôt que l’habituelle 95? Passant à l’intérieur des terres, loin des grandes métropoles, elle rejoint la Blue Ridge Parkway, surnommée «la promenade préférée de l’Amérique». 

Classée parmi les plus belles routes des États-Unis, la Blue Ridge Parkway s’étire sur plus de 750 kilomètres entre le parc national de Shenandoah, en Virginie, et le parc national des Great Smoky Mountains, en Caroline du Nord. Panoramique et agréable en toutes saisons, elle conduit au cœur des Appalaches. 

Un roadtrip à son rythme

Les camions et véhicules récréatifs sont interdits sur la Blue Ridge Parkway, et on y roule rarement à plus de 40 km/h. On en savoure donc pleinement chaque tronçon, en serpentant à travers des boisés, des paysages agricoles et le massif des Blue Mountains, qui nous tient compagnie la majeure partie du temps.

Tout le long du trajet, on se repère à l’aide des bornes routières (milepost ou MP), allant du mille 0 (en Virginie) au mille 469 (en Caroline du Nord). Construite lors de la Grande Dépression, cette route traverse aussi des secteurs où s’établirent les premiers colons au milieu du XVIIIe siècle. On y croise des sites patrimoniaux, des galeries d’art, des centres de services (souvent points de départ des sentiers de randonnée) et plus de 350 belvédères, pour profiter pleinement des panoramas variés.  

La Blue Ridge Parkway commence d’ailleurs en beauté avec le belvédère de Humpback Rocks (MP 5) et les trois sommets Peaks of Otter (MP 86), qu’on peut admirer ou explorer depuis le Peaks of Otter Lodge (peaksofotter.com). On ne manque pas de s’arrêter au moulin de Mabry, pour assister aux démonstrations artisanales et goûter aux spécialités régionales, dont les crêpes de patates douces (mabrymillrestaurant.com).

Juste avant de quitter la Virginie, on s’offre aussi une pause musicale au Blue Ridge Music Center (MP 213, blueridgemusiccenter.org), qui présente de belles expositions sur les racines de la musique américaine et de nombreux concerts de bluegrass en après-midi (principalement de mai à octobre). 

Vins et nostalgie

Pour prolonger la balade encore quelques jours, on fait escale dans certaines des charmantes bourgades limitrophes, comme Mount Airy, la ville natale de l’acteur Andy Griffith (visitmayberry.com). Il s’en est inspiré pour créer la ville fictive de Mayberry dans The Andy Griffith Show. Sur place, tout témoigne encore de l’immense succès de cette série télévisée aux États-Unis, du musée Andy Griffith jusqu’aux voitures de police rétro qui offrent des tours de ville, en passant par les commerces, dont le décor, les marchandises ou les menus sont inspirés par l’émission. On se croirait revenus 50 ans en arrière! 

Mount Airy est nichée dans la vallée Yadkin, qui compte une quarantaine de vignobles, dont le Jolo Winery & Vineyards  (jolovineyards.com). Ce vignoble maintient une production artisanale, au cœur d’un magnifique domaine, dominé par la silhouette de Pilot Mountain. Son restaurant propose des tapas originaux et parfaits pour déguster leurs vins surprenants, dont plusieurs ont remporté des médailles dans de grands concours viticoles. Une étape idéale à l’heure de l’apéro!

En suivant Daniel Boone

Autre escale intéressante, la ville de Boone, baptisée en l’honneur de ce célèbre pionnier qui explora la région (exploreboone.com). D’une altitude de 3000 pieds et entourée de sommets (jusqu’à 6000 pieds), Boone permet autant d’explorer les cavernes de Linville que de partir en randonnée, de s’adonner à l’équitation ou de skier en hiver. Son ambiance conviviale et bon enfant règne dans ses restaurants charmants et son magasin général, encore rempli de produits hétéroclites et de bonbons à l’ancienne.

Après Boone, on entre dans un des secteurs les plus fréquentés, où les curiosités se succèdent d’un mille à l’autre… ou presque. Le Moses H. Cone Memorial Park (MP 294) nous offre ses sentiers pédestres ou équestres et son centre d’art regroupant plusieurs artisans de la Southern Highland Craft Guild. Peu après, on arrive au viaduc Linn Cove. Ce chef-d’œuvre d’ingénierie, qui a nécessité plus de 50 ans de travaux, semble presque flotter au-dessus des falaises, dévoilant de superbes vues à chacune de ses courbes. Un centre d’interprétation et des belvédères permettent de le photographier en toute sécurité (MP 302 et 304).

Grandfather Mountain, la plus haute de la Blue Ridge Parkway, nous attend quelques kilomètres plus loin (par un court détour, via la route 221). En plus des panoramas, ce beau site naturel nous renseigne sur l’histoire, la flore et la faune de la région au centre d’interprétation. Et son pont suspendu nous fait vivre des sensations vertigineuses en nous permettant d’accéder au sommet rocheux (à presque 6000 pieds d’altitude). 

Les meilleurs BBQ

En continuant toujours vers le sud, on ressent l’influence croissante d’Asheville, classée parmi les «plus belles petites villes» du pays par plusieurs magazines (exploreasheville.com). En se promenant au centre-ville, à la découverte de ses boutiques et galeries d’art indépendantes, de ses cafés-librairies, de ses nombreuses microbrasseries et de ses 250 restaurants de toutes sortes, son originalité saute aux yeux. Bonne nouvelle pour les gastronomes: Asheville revendique en outre les meilleurs barbecues de toute la Caroline du Nord! À tester notamment au Buxton Hall, qui fume toutes ses viandes sur place (buxtonhall.com).

Cela dit, la ville vaut aussi la peine qu’on s’y arrête pour Biltmore, le plus vaste château privé aux États-Unis (biltmore.com). Construit par le riche industriel George Vanderbilt comme résidence d’été, ce palais de style Renaissance française compte 250 pièces, dont une galerie de tapisseries flamandes, une bibliothèque de 10 000 livres, de même qu’une salle de quilles et une piscine intérieure, très avant-gardistes pour l’époque. On peut visiter plusieurs de ces pièces magistrales, décorées de grands tableaux, de meubles rares et de porcelaines de Chine. En saison, on se balade aussi dans les superbes jardins, conçus par le célèbre paysagiste Frederick Law Olmsted. Dans le jardin emmuré rempli d’annuelles, la roseraie ou le jardin italien, on se croirait presque en Europe, l’espace d’un moment… 

En pratique

L’autoroute A 81 débute juste après la frontière du pont des Mille-Îles, en Ontario. Elle traverse la région de Syracuse et permet, notamment, d’éviter les grandes agglomérations de New York, Philadelphie et Washington. Normalement, la Blue Ridge Parkway est ouverte toute l’année, mais certains tronçons peuvent être fermés en hiver, en raison du climat. Info: blueridgeparkway.org.

Où loger À Boone: le Comfort Suites est bien situé, avec des suites spacieuses et une piscine intérieure (choicehotels.com). À Asheville: les propriétaires francophiles du charmant B&B Sweet Biscuit Inn offrent des déjeuners gourmets (trois services) préparés avec un maximum de produits locaux (sweetbiscuitinn.com).

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Sur la route de la Floride

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires

4

Commentaires

La route # 81 et Blue Ridge Moumatin.

J'adore cette route

En Floride par l'autoroute 81

Voyager pour se rendre en Floride par l'autoroute 81, c'est vraiment un voyage relaxant qui nous permet d'admirer de beaux paysages.

Roulotte

Pourquoi les roulottes sont interdites
Denis lesbaleines@hotmail.com

Route # 81

Attrayante cette route