Le Saint-Laurent, d'île en île

iStockphoto.com

Île Verte et île du Pot à l’Eau-de-Vie

Île Verte

Cette île doit son nom à la mousse de mer qui, autrefois, envahissait son rivage à marée basse. De mai à novembre, un traversier fait la navette entre elle et la rive sud. Longue de 13 km, l’île est marquée au centre par un chemin de terre. Du côté nord, elle est constituée de falaises, de crans rocheux et de quelques plages qui bordent des eaux profondes où viennent nager bélugas et petits rorquals. 

C’est là que s’élève le plus ancien phare du Saint-Laurent, construit en 1806. Il fait face au phare de l’île Rouge qui, par temps clair, dessine sa silhouette devant l’embouchure du Saguenay. Du côté sud, l’île s’étend en douceur. Des maisons y sont éparpillées au hasard. 

À l’île Verte, on s’offre le plaisir de rouler à bicyclette à travers les champs de fleurs sauvages, de marcher dans la nuit étoilée ou encore de s’asseoir sur les rochers devant le fleuve pour s’adonner à la rêverie. Une retraite dans un lieu à part.

Île du Pot à l’Eau-de-Vie

En face de Rivière-du-Loup, le Pot du Phare est l’un des trois îlots formant le petit archipel des îles du Pot à l’Eau-de-Vie. Cet îlot est surmonté d’un beau phare de bois blanc et rouge qui a été restauré. On peut passer la nuit dans l’une de ses trois chambres joliment décorées. 

Peuplée de colonies d’oiseaux, l’île est balisée de sentiers de marche et d’observation des volatiles, mais l’on y accède seulement en dehors de la période de nidification. Un guide naturaliste vous fera découvrir l’histoire de cette île, ses légendes, ses histoires de naufrages et de contrebandiers.



Pages :

1

Commentaires

1000 ILES.

Le Saint-Laurent, d'île en île, comment ne pas parler aussi des 1000 iles? Le St-Laurent ne débute pas à Mtl, mais bien aux Grands Lacs. ;-)