Le Saint-Laurent, d'île en île

iStockphoto.com

Îles du lac Saint-Pierre

Composé d’une vaste mosaïque d’îles et de chenaux, l’archipel des îles du lac Saint-Pierre est reconnu par l’Unesco comme Réserve mondiale de la biosphère. Ses 103 îles abritent en effet une faune et une flore exceptionnelles. La Grande Île par exemple, est la plus importante héronnière d’Amérique du Nord, avec près de 5000 oiseaux. Dans l’archipel, on peut monter à bord d’un bateau de croisière pour découvrir l’histoire des îles et entendre parler du Survenant, le célèbre personnage créé par Germaine Guèvremont. 

Une fois par été, l’événement Les îles à la rame permet de traverser et de contempler les îles… en silence: l’archipel est interdit aux bateaux à moteur. Seuls canot et kayak y ont accès. On en profite pour aller y pique-niquer. À la Maison du marais, on peut emprunter un superbe sentier pédestre et observer les oiseaux. En tout, 210 espèces ont été répertoriées dans l’archipel. Et sur le Chenal du Moine, on s’arrête chez Colette Beauchemin pour manger de la gibelotte à la perchaude et à la barbote. Un classique.

Île d’Orléans

L’île d’Orléans, qui s’étire sur 34 km à l’est de Québec, est un véritable musée. Elle possède plus de 600 bâtiments de valeur patrimoniale: des églises construites pour la plupart durant le Régime français, des chapelles de procession, des maisons anciennes, des moulins et un vieux manoir qui illustre le système seigneurial en Nouvelle- France… 

Classée arrondissement historique, l’île est aussi constituée d’une enfilade de beaux villages, dont ceux de Sainte-Pétronille, patrie du célèbre peintre Horatio Walker, de Saint-Jean et de Saint-Laurent, jadis villages de marins et de constructeurs de bateaux, de Saint-Pierre, village adoptif de Félix Leclerc où Nathalie, la fille du poète, dirige l’Espace Félix-Leclerc. 

Et que fait-on à l’île d’Orléans? On en fait le tour pour admirer de magnifiques paysages, découvrir vignobles, cidreries, chocolateries, poissonneries, boulangeries… Et on s’arrête sur la tombe de Félix pour, comme tant d’autres avant nous, y déposer ses vieux souliers. Le soir venu, on se repose dans une belle auberge, face au fleuve.



Pages :

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Le Saint-Laurent, d'île en île

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires

1

Commentaires

1000 ILES.

Le Saint-Laurent, d'île en île, comment ne pas parler aussi des 1000 iles? Le St-Laurent ne débute pas à Mtl, mais bien aux Grands Lacs. ;-)