Le parc Frontenac

Parc Frontenac Sepaq

Le parc de Frontenac se déploie sur une superficie de 155 km2, de part et d’autre du lac Saint-François, à la frontière des régions de l’Estrie et de Chaudière-Appalaches, au nord de Lac-Mégantic. Il apparaît dans toute son étendue à la suite d’importants travaux d’aménagement menés depuis 1999 sous la houlette de la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ). Il est bien caché, mais il vaut tous les détours pour y arriver…

Camping: toile, canot et roues

L’immense parc de Frontenac est baigné par de nombreux plans d’eau. Il y a d’abord le lac Saint-François, qui ressemble à une large rivière et, sur l’autre rive, plusieurs beaux grands lacs ainsi que la rivière Felton. Les amateurs de sports nautiques n’ont que l’embarras du choix: baignade, canot, pêche, kayak…

Côté camping, il y en a pour toute la famille. À Saint-Daniel, on a divisé les 86 emplacements pour tentes et tentes-roulottes en trois boucles, chacune se trouvant en bordure de l’eau: la boucle de la Baie des sables, celle près de la rivière aux Bleuets et une troisième dans la Baie aux rats musqués, où quelques sites ont un accès direct pour la mise à l’eau d’une embarcation. Toutes trois sont reliées par une piste cyclable.

Sur la rive opposée, la Baie sauvage accueille 99 emplacements où roulottes et caravanes trouvent des sites avec ou sans prise d’eau, et avec ou sans électricité. On a pensé aux amateurs de canot-camping en aménageant pour eux pas moins d’une trentaine de sites, de même que des campings rustiques pour jouer les Robinson aux abords de deux lacs magnifiques.

Chalets avec vue

Ah!, la vie de chalet… On se retrouve à 2, 4 ou même 20 personnes dans l’un des 8 chalets à louer. Ils portent des noms comme Cyr I, Bélisle, Legendre, Cliche, Abénaquis, et ils sont tous logés en bordure d’un lac, si isolés des voisins que l’on croirait y être fin seul. Ils sont rustiques ou aménagés; ils ont un quai, une chaloupe et une vue… Tout ça avec un petit goût de «revenez-y»!



Pages :