La route des récoltes

citrouille

Blair Fraser via Unsplash

Si cueillir des pommes est l’activité de prédilection au Québec, la fin de l’été est aussi propice à l’autocueillette d’une foule de spécialités régionales. Prêt pour les conserves, les pastilles au sapin et même la fabrication de vin? 

Des fruits à Sainte-Madeleine

Si vous cherchez où cueillir un maximum de fruits et légumes au même endroit, la Ferme Chez Mario, en Montérégie, où plus de six générations de Beauregard se sont succédé, peut être une bonne option. Ici, on cultive fraises, framboises, tomates, maïs, piments, fèves, ail, melons, cantaloups, choux, choux-fleurs, brocoli, oignons, aubergines et zucchinis!

On adore l’Info Récolte mise à jour quotidiennement sur le site internet, qui permet de savoir quels fruits sont disponibles en autocueillette au moment de notre visite. Pour se tenir au courant du début de chacune des récoltes, on s’abonne à la page Facebook de la ferme. Notez qu’il est aussi possible d’acheter des fruits et des légumes déjà cueillis!

Ouvert de 8 h à 19 h du lundi au vendredi et de 8 h à 18 h le samedi et le dimanche, coût selon votre autocueillette. Info: (450) 795-3978 ou fermechezmario.ca.

Des plantes boréales à la Forêt Montmorency

Plus grande forêt universitaire au monde, la Forêt Montmorency, à Québec, propose des activités fort originales tout au long de l’année. Que diriez-vous d’une randonnée guidée pour mieux connaître les plantes du terroir boréal en compagnie d’un chargé de cours en botanique forestière à l’Université Laval (Stéphane Plante… ça ne s’invente pas!), suivi d’un atelier pour apprendre à faire de l’huile essentielle et fabriquer de pastilles pour la toux à base d’huile de sapin avec Bernard Riedl, professeur de chimie associé au département des sciences du bois et de la forêt? Vous repartirez avec quelques échantillons de plantes cueillies pendant la matinée et des pastilles. 

Info: (418) 656-2034 ou foretmontmorency.ca.  

Des tomates à Rougemont

Voilà une escapade qu’adoreront les amateurs de ce fruit que tout le monde prend pour un légume! En compagnie de la nutritionniste gourmande Julie Aubé, on apprend à préparer des conserves de tomates fraîchement récoltées au Potager Mont-Rouge, en Montérégie. Une visite, de l’autocueillette et un repas mettant en valeur la vedette du jour sont également au programme. Bonus: on repartira avec huit pots de 500 ml de tomates à déguster le reste de l’année!

Info: julieaube.com, en cliquant sur l’onglet «Prenez le champ».

De l’argousier à Sainte-Anne-de-la-Rochelle

Connaissez-vous ce petit fruit qui ne cesse de gagner en popularité, notamment auprès des chefs? Rempli de vitamines, d’omégas et d’antioxydants, l’argousier se décline en plusieurs variétés. Aux jardins Zone Orange, dans les Cantons-de-l’Est, il est possible d’en trouver plus d’une vingtaine! Ses vertus sont nombreuses: l’huile d’argousier aurait même été utilisée pour soigner les brûlures des victimes de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, en 1986. Le jus d’argousier a aussi été déclaré boisson officielle des athlètes lors des Jeux olympiques de Séoul en 1988! Parmi les variétés disponibles en autocueillette, mentionnons les nouveaux cultivars russes, dont les fruits sont plus gros et plus sucrés. 

En août et septembre, du lundi au dimanche, de 10 h à 17 h, coût variable selon votre récolte. Info: (450) 775-6147 ou jardinszoneorange.com.

Des bleuets à Labrecque

Impossible de parler d’autocueillette sans mentionner ce grand classique! Parmi les endroits où il est possible de vivre l’expérience dans la région du Lac-Saint-Jean, le Complexe touristique du Bleuet offre même un service de navette jusqu’aux champs. Un sentier avec des panneaux d’interprétation permet d’en apprendre davantage sur le fruit vedette de la région. Des visites guidées avec dégustation sont également offertes sur réservation.

On profite de notre passage dans le coin pour nous arrêter à la Chocolaterie des Pères Trappistes, à Mistassini, où des bleuets fraîchement cueillis sont joyeusement enrobés de délicieux chocolat. Absolument incontournable! On les trouve aussi dans plusieurs commerces de la région, mais ils partent très vite.

Info: (418) 481-1777 ou à complexetouristiquebleuet.com et chocolateriedesperes.com.

Des raisins à vin à Brigham

Le forfait «Vigneron d’un jour» du Vignoble La Bauge, dans les Cantons-de-l’Est, est l’occasion idéale de découvrir l’univers du vin de l’intérieur. Après avoir récolté, pressé et foulé les fruits aux côtés d’un pro, on participe à l’élaboration d’une nouvelle cuvée. Une visite guidée des lieux, le repas du midi, qui met à l’honneur des grillades de sanglier et, bien sûr, du bon vin font partie de l’escapade. Le plus chouette? Un an plus tard, on reçoit une bouteille du vin élaboré lors de notre passage. 

La dernière semaine de septembre et la première semaine d’octobre, de 9 h 30 à 17 h, 60 $ par personne (réservation obligatoire). Info: (450) 266-2149 ou à labauge.com, sous les onglets «Activités découvertes», puis «Dégustations et visites».

D’autres idées gourmandes?

• On trouve plus de 300 producteurs de petits fruits au Québec. Pour savoir où cueillir des fraises et des framboises, on consulte le site Les fraîches du Québec: fraisesetframboisesduquebec.com/autocueillette.

• On peut pratiquer l’autocueillette dans toutes les régions du Québec. Le site Gaspésie gourmande permet par exemple de repérer de bons endroits dans sa section «Tour gourmand»: gaspesiegourmande.com.

• Envie de prendre la clé des champs dans les Cantons-de-l’Est? La certification des produits agroalimentaires cultivés, transformés ou cuisinés en usine dans la région, Créateurs de saveurs Cantons-de-l’Est, permet de repérer rapidement les informations à propos de l’autocueillette parmi les 130 entreprises membres: createursdesaveurs.com, sous les onglets «Les créateurs», puis «Produits» et «Autocueillette».

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

La route des récoltes

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires