La Barbade à volonté

La Barbade à volonté

Sandrine Champigny

Entre tradition et gastronomie, la Barbade est devenue une destination culinaire unique en son genre. Qu’on soit épicurien averti ou gourmand fini, cette île mérite de figurer à notre menu! 

Pour découvrir l’essence de la cuisine barbadienne, on s’assure dès notre arrivée de prévoir à l’horaire le Lickrish Food Tour (lickrishfoodtours.com), un circuit axé sur la cuisine traditionnelle. Ses huit arrêts nous permettent de découvrir des spécialités locales, dans des restaurants qui n’ont rien de ceux des grandes chaînes.

On s’arrête chez Tim’s pour y goûter les pigtails, des queues de cochon longtemps marinées et braisées. Ce restaurant sert également un plat traditionnel dont on vous parlera souvent sur l’île, le pudding and souse, un bouilli de porc servi uniquement la fin de semaine. On fait ensuite escale au kiosque Hot Legendary Fishcakes, un resto de cuisine de rue niché dans une ruelle et qui sert des fishcakes, ces petites croquettes de poisson frites à la manière des fish and chips. Pour vivre l’expérience barbadienne à 100 %, on les déguste au soleil, arrosés de sauce aux piments, un condiment qu’on trouve sur toutes les tables de la région.

Chez Mustor’s, le plat emblématique de la Barbade nous attend: du poisson volant accompagné de cou-cou, un mélange de farine de blé qui s’apparente à la polenta. Si ce mets semble simple, «le cou-cou ne permet pas à n’importe qui de l’apprêter!» soutient notre guide. On arrose ces délices locaux d’un verre de mauby, une boisson à la fois sucrée et amère à base d’écorce et d’extrait de fruit, de sucre brun et d’épices. Le jus d’oseille est également très populaire ici, surtout dans le temps des Fêtes. Santé! 

À boire, camarade! 

On profite de ce tour gourmand où notre bouche est passablement occupée pour tendre l’oreille: c’est l’occasion d’en apprendre plus sur l’histoire de cette île colorée de moins de 300 000 habitants. Découverte par les Portugais et détenue par les Britanniques pendant plusieurs siècles, la Barbade est riche d’une culture diversifiée, qui se reflète dans ses traditions culinaires. Ici, on voyage par le goût, peu importe où on met les pieds.

Poursuivant l’expérience traditionnelle, on passe un midi chez Brown Sugar (brownsugarbarbados.net), un restaurant à formule buffet où sont servis plusieurs plats authentiquement barbadiens. C’est ici qu’on se réunit pour célébrer des événements et ça se voit: l’atmosphère y est détendue, mais toujours festive! Pas de grandes prouesses culinaires, mais on s’y remplit la panse avec bonheur.

Richesse caribéenne, le rhum fait partie intégrante de la culture locale. Le pays abrite d’ailleurs la plus vieille distillerie de rhum commerciale du monde, celle qui produit le Mount Gay, un des produits barbadiens les plus populaires à l’extérieur de l’île. Pour découvrir une distillerie à plus petite échelle, on se rend à l’abbaye St. Nicholas (stnicholasabbey.com), où il est possible non seulement de goûter au fameux nectar, mais également de faire le tour de l’ancienne plantation. Le manoir qui s’y trouve est un bijou d’architecture jacobine et l’un des trois seuls du genre dans l’hémisphère Nord! La visite de la distillerie, du superbe manoir et des jardins luxuriants qui l’entourent est guidée par l’un des fils Warren, la famille qui possède désormais le domaine. 

De la nature à l’assiette

Si elle est riche en traditions culinaires, la Barbade se modernise aussi, cherchant à atteindre une plus grande autonomie alimentaire en produisant plus localement. Chez Hatchman’s Premium Cheeses (hatchmanscheeses.com), on découvre du fromage artisanal, le seul fabriqué sur l’île.

Dans leur petite cuisine, les fromagers ont réussi à développer un savoir-faire jadis inexistant sur place: auparavant, on y mangeait quasi exclusivement du cheddar de la Nouvelle-Zélande. Hatchman’s produit désormais une gamme diversifiée de fromages savoureux, qui font le bonheur des plus grands chefs de l’île. Chèvre, brie, cheddar fort, nature ou assaisonnés à l’oseille ou au piment de la région… il faut goûter à ces petits miracles! Leurs installations peuvent être visités sur demande, selon la disponibilité des fromagers, mais mieux vaut s’y prendre d’avance pour réserver.

Histoire d’être aux premières loges de ce renouveau alimentaire, on se rend à la ferme Peg. Appliquant les principes de la biodynamie, l’endroit se visite avec un guide qui nous en explique le fonctionnement, nous fait goûter les plantes qui y poussent et rencontrer les animaux qui y vivent. On en profite pour s’imprégner du calme qui règne dans ce petit bout de campagne et, surtout, admirer la magnifique vue sur les falaises qui dominent les plages.

Un arrêt s’impose également chez Mamu’s Cafe, un restaurant caché derrière les appartements à louer du complexe Ocean Spray (oceansprayapartments.com). Tenu par un ancien cinéaste, ce café 100 % local puise ses ressources dans la forêt avoisinante de Coco Hill et sert des brunchs complètement décadents. Des cours de yoga y sont également offerts, le tout avec vue sur la mer. Bien manger et bien bouger? Difficile de faire mieux!

La Barbade n’est pas seulement une terre de cuisine conviviale, il est aussi tout à fait possible d’y manger dans de grands restaurants. Pour une fusion entre tradition barbadienne et cuisine européenne, on se rend à la Cocktail Kitchen (ckbarbados.com), où le chef Damian Leach propose un menu riche en saveurs dans un cadre enchanteur sur le toit de l’immeuble ou dans l’ambiance festive du restaurant. Pour une vue imprenable sur la plage et un festin sans égal, on peut aussi réserver une table au restaurant The Cliff (thecliffbarbados.com). Avec sa terrasse immense sur deux niveaux, impossible de ne pas s’y plaire. On y mange de tout, mais principalement du poisson. Ici, comme partout à la Barbade, les occasions de prendre une bouchée – ou deux – ne cessent de se multiplier! 

En pratique

Y aller Air Canada offre des vols sans escale pour la destination. On atterrit à Bridgetown, où du personnel de notre hôtel vient généralement nous chercher.

Se loger Pour ses chambres avec vue imprenable sur la mer et ses récentes rénovations, on choisit l’hôtel Hilton de la Barbade (hiltonbarbadosresort.com). La location d’appartements est également une bonne manière de profiter de l’île, car les formules tout inclus y sont plutôt rares. 

Se déplacer Les transports en commun étant faciles d’accès et peu chers, on peut se déplacer aisément sans voiture.

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

La Barbade à volonté

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires

1

Commentaires

J ‘ y ait séjourné (3)semaine il y a (22) ans j'imagin le progrè

j’y retournerais essayer les bonne adresses de rue , la fromagerie inconnue lors de mon séjour (22) ans passé
merci de me lire , longue vie au magasine le bel âge toujours très intéressant à lire