Au coeur des Chic-Chocs

© 2013 Sépaq

Imaginez une auberge douillette, isolée en pleine forêt, au sommet de la montagne, et à plusieurs kilomètres de la civilisation… Un endroit sans téléphone, sans télé, qui vous promet la sainte paix, mais aussi tout le confort d’un établissement moderne.

Située au cœur de la Réserve faunique de Matane, en Gaspésie, l’auberge de montagne des Chic-Chocs est la première du genre à avoir vu le jour dans l’est du Canada. Elle se trouve à 2 000 pi (615 m) d’altitude, au milieu d’une mer de montagnes, dans le massif des Chic-Chocs. Pour y accéder, il faut se rendre au bureau d’accueil, à Cap Chat, et de là prendre la navette qui emprunte le chemin de la montagne. À mi-trajet, on prend place dans un véhicule sur chenillettes puis, après plusieurs kilomètres de route toute blanche sans croiser âme qui vive, l’auberge se laisse découvrir au détour du chemin.

Une auberge bulle

«Cette auberge est une destination nature, une bulle de tranquillité dans un espace d’immensité», la définit Gilbert Rioux, de la SEPAQ, un homme de montagne qui est à l’origine de ce projet novateur. Il s’est inspiré des auberges montagnardes qu’il a vues au cours de ses nombreux voyages pour adapter ce concept au Québec. «C’est un établissement qui trouve son inspiration dans les ecolodges de l’Ouest canadien et de l’Amérique du Sud. La fonction de l’ecolodge est de préserver le milieu naturel. Toutes les activités que l’on y offre souscrivent à ce principe.»

Ancrée sur un territoire de 60 km2 de forêt vierge, juste en dessous du plafond des nuages, l’auberge est entourée d’un gigantesque territoire offrant une végétation diversifiée composée de forêts de sapins, de bouleaux jaunes et de toundra alpine. L’enneigement y est exceptionnel : il tombe jusqu’à 26 pi (8 m) de neige par année. Les clients peuvent s’adonner à toutes sortes d’activités encadrées par des guides chevronnés. L’été, on y fait du vélo de montagne, de la randonnée pédestre, de l’initiation à la pêche au saumon et à la truite et l’hiver, de la raquette et du ski… Et bien sûr, en tout temps, on contemple!



Pages :