5 randonnées en moto à essayer

5 randonnées en moto à essayer

Rafael Lopes de Lima via Unsplash

Rouler à moto, c’est prendre le temps de voir et d’apprécier le trajet. Et ne faire qu’un avec le paysage. Ces cinq roadtrips devraient vous procurer plein de beaux souvenirs. 

1 Au long de la Yamaska

Une balade le long de la rivière Yamaska en Montérégie procure immanquablement quelques moments d’extase. La densité du trafic étant très faible, il est possible d’admirer les paysages en roulant. Dès qu’on arrive dans le village de Yamaska, la route 235 Sud longe la rivière du même nom. Une fois rendu à Saint-Aimé de Massueville, il est préférable de prendre le rang du Bord-de-l’eau, qui permet de suivre la rivière. Plus loin, le tronçon entre Saint-Hugues et Saint-Barnabé-Sud procure aux motocyclistes le plaisir de circuler sur une route pleine de belles courbes. Il faut absolument s’arrêter au site Chouette à voir!, non loin de Saint-Jude. Mis sur pied par l’Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie, l’endroit est ouvert en période estivale seulement et permet d’en apprendre beaucoup sur la réhabilitation des rapaces. Moyennant quelques dollars, on a droit à une visite guidée. Info: uqrop.qc.ca.

2 Les ponts couverts

Partir à la découverte des ponts couverts nous incite à visiter de magnifiques joyaux de notre patrimoine culturel. Dans la région des Cantons-de-l’Est et aux alentours, 10 de ces ponts attendent les motocyclistes. Dans le secteur d’Adamsville, non loin du chemin Choinière et de la rue Fortin, le pont Decelles fait figure d’exception, puisqu’il a été surélevé en raison des débordements fréquents de la rivière Yamaska. Un autre pont intéressant est celui situé tout près de la frontière étatsunienne, au sud de Mansonville. Tout simplement nommé le Pont-Couvert, dans la municipalité de Potton, il menait autrefois à la frontière américaine. Un peu plus loin, passé le village d’Ulverton, le pont Paul-Émile-Giguère, qui fait à peine 22 mètres de long, s’avère le plus mignon pont couvert, avec son trottoir recouvert d’un toit.

3 L’Épopée de la moto

La visite de ce petit musée s’avère incontournable pour tous les motocyclistes. Situé à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches), l’endroit est entièrement consacré à l’histoire de la moto, permettant d’y admirer de nombreux modèles aujourd’hui disparus. Qui plus est, il s’enrichit chaque année en raison des constants ajouts à la collection permanente des frères François et Jean Gagnon, qui compte plus de 240 modèles installés dans un décor franchement très design. Nous sommes loin du garage de fond de cour où s’empilent les motos! L’entrée ne coûte que 8 $ par adulte et elle est gratuite pour les enfants de 12 ans et moins. Pour se rendre à L’Épopée de la moto, mieux vaut prendre l’autoroute 20 à l’aller et, le lendemain, revenir par la route 132 Ouest. Celle-ci sillonne de très beaux villages, dont ceux de l’Islet-sur-Mer et de Beaumont. Info: epopeedelamoto.com.

4 La Côte-Nord

Destination moins prisée que la Gaspésie, la Côte-Nord est pourtant l’une des plus belles randonnées à faire en moto au Québec. Pour s’y rendre, il n’y a que la route 138, qui passe par les magnifiques villages de Baie-Saint-Paul et de Tadoussac. De nombreux tronçons méritent d’ailleurs des éloges, entre autres celui entre Forestville et Baie-Comeau, ainsi que celui entre Baie-Comeau et Godbout. Ce dernier segment est un pur ravissement. Environ 35 kilomètres après Godbout, il faut absolument aller voir le phare de Pointe-des-Monts: le coup d’œil sur le fleuve Saint-Laurent y est magnifique. Impossible aussi de passer sous silence le village de Baie-Johan-Beetz, situé entre Havre-Saint-Pierre et Kegaska, où les motocyclistes prennent une pause en admirant l’architecture des maisons de ce hameau de 80 habitants. Au bout de la route, à Kegaska, on en profite pour prendre une photo du panneau indiquant la fin de la route, souvenir oblige!

5 Les montagnes Blanches

Une randonnée dans les montagnes Blanches du New Hampshire reste à coup sûr en mémoire tant le paysage est grandiose. Plusieurs longues courbes ponctuent cette randonnée sur des routes qu’on peut aisément qualifier d’impeccables. La route 2 offre aux motocyclistes une vue admirable sur les montagnes se profilant à l’horizon. Par beau temps, on peut apercevoir le mont Washington, qui culmine à 1917 mètres. Les routes 16 et 112 sauront également procurer aux conducteurs de motos quelques moments de pur bonheur. Aussi appelée Kancamagus Highway, la route 112 borde le mont Washington. Il est même possible de monter à moto jusqu’au sommet pour un survol du panorama! 

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

5 randonnées en moto à essayer

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires

2

Commentaires

randonné de moto

Nous sommes des motocyclistes depuis 2012 et on en raffolent.
Merci

Randonnées en moto

Intéressant comme article...j'avais déjà tout fait ces randonnées et je suis toujours heureux de les redécouvrir après 47 ans de moto et tout le continent nord américain à plusieurs reprises! me reste encore l'Alaska car à deux reprises les feux de forêts m'ont fait rebrousser chemin...vieux motard que jamais!! continuer... la passion m'habite toujours et je vous en souhaite autant . si vous désirez d'autres choix