Facile, l’épicerie en ligne!

Facile, l’épicerie en ligne!

iStock Photo

Au cours des derniers mois, les grandes chaînes ont rivalisé d’efforts pour offrir un meilleur service en ligne et, surtout, s’assurer que nos aliments soient choisis comme on l’aurait fait soi-même. Une fois ses achats effectués à travers les rayons virtuels de son épicerie préférée, on se fait livrer sa commande dans la plage horaire de son choix, ou on passe la chercher à un comptoir spécial quand elle est prête. Plus simple que jamais! Quand il fait froid, que la route est mauvaise, qu’on a beaucoup à faire ou qu’on se sent fatigué, commander en ligne est moins stressant… et fait gagner du temps!

Comment ça fonctionne?

Faire sa commande en ligne les premières fois, c’est comme découvrir une nouvelle épicerie: on cherche un peu ses produits favoris au début. Mais on s’oriente heureusement très vite! Après s’être enregistré sur le site, on consulte la circulaire pour ajouter d’un clic les produits en promotion dans son panier virtuel. 

On peut aussi naviguer dans les sections du site qui correspondent aux allées d’un magasin: fruits et légumes, viandes, boulangerie, etc. Ou taper le nom des aliments qu’on recherche, mais il faut alors être assez précis. Taper «pommes» dans le champ de recherche fera apparaître des dizaines de résultats: le fruit, mais aussi les pommes de terre ou tous les produits aux pommes… tartes, savon à vaisselle, saucisses et autres! Par contre, bonne nouvelle, comme les produits qu’on achète régulièrement sont enregistrés automatiquement, il sera beaucoup plus rapide de les retrouver la prochaine fois.

Quand c’est terminé, on indique le mode de paiement (selon l’établissement, on peut payer par carte bancaire ou de crédit, ou en argent comptant à la réception de la commande). On détermine également le moment où on passera prendre nos achats ou celui où on désire les recevoir, s’il s’agit d’une livraison.

À iga.net

IGA est le vétéran de l’épicerie en ligne: le service est offert depuis 1996! Plus de 30 000 produits sont proposés, au même prix qu’en magasin. Pour privilégier les aliments locaux, une option permet de repérer les aliments du Québec. Le montant minimum pour une livraison est de 45 $. Attention, toutefois: certains établissements n’offrent que le service de cueillette.

À provigo.ca

Provigo offre sa formule «Cliquez et ramassez» dans 25 magasins. Pour récupérer son épicerie, on se stationne dans un des emplacements réservés... et un commis vient directement déposer les sacs déjà préparés dans le coffre de notre voiture! Le site suggère des produits de base (bœuf haché, café, nourriture pour animaux de compagnie…) selon notre profil. On peut ajouter ses préférences pour le choix des aliments – mentionner qu’on préfère les bananes vertes, par exemple. Les frais d’assemblage de la commande sont entre 3 $ et 5 $, selon la plage de ramassage. Et lier son compte avec sa carte de fidélité PC Plus (bientôt PC Optimum) permet d’obtenir des points bonis et des offres spéciales. En Ontario, Provigo teste la livraison à domicile avec le service Instacart, une option qui pourrait se retrouver un jour aussi au Québec.

À metro.ca

Le service d’épicerie en ligne de Metro a été lancé en octobre 2016 autour de Montréal; le service s’est depuis étendu à la région de Québec et dans l’Outaouais, pour rejoindre 60 % de la population du Québec. Les livraisons se font à partir d’établissements choisis, et donc pas nécessairement de l’épicerie la plus près de chez soi. Pour préserver la fraîcheur des aliments, les véhicules de livraison ont trois zones: tempérée, réfrigérée et surgelée. Si jamais un produit choisi n’est pas disponible, un article de remplacement sera proposé à part dans un sac rouge, qu’on pourra accepter ou non au moment de la livraison. Et en associant sa carte de fidélité Metro&moi, on retrouvera dans la section Express les produits qu’on achète régulièrement. Des frais d’assemblage de 4 $ s’ajoutent aux frais de livraison de 4 $ à 8 $, selon la distance.

À walmart.ca

On peut faire son épicerie en ligne dans sept succursales Walmart situées dans la région de Montréal. Il faut aller chercher sa commande en personne dans une plage horaire qu’on sélectionne, jusqu’à 20 jours à l’avance. Le service de cueillette est gratuit si la commande est de plus de 50 $. Dans le reste du Canada, la livraison est offerte. Aux États-Unis, Walmart teste même un service où le livreur place les achats directement dans le réfrigérateur ou le congélateur du client, même en son absence. Il faut toutefois être à l’aise de laisser le commis entrer chez soi...