COVID-19: tout savoir sur les applications de suivi

 COVID-19: tout savoir sur les applications de suivi

Markus Winkler via Unsplash

Déjà utilisées en Ontario, au Québec et dans certains pays, les applications de notification d’exposition (ou de suivi de contact) sont une mesure supplémentaire pour limiter la propagation de la COVID-19. Comment cela fonctionne-t-il? Est-ce sécuritaire? Toutes nos explications.

De quoi s’agit-il au juste? Cette application mobile s’installe sur un téléphone intelligent. Une fois activée, elle nous signale tout contact rapproché avec une personne infectée ayant également installé l’application sur son téléphone. 

Des exemples? Alerte COVID, développée par le gouvernement du Canada, et COVID Shield, créée par des bénévoles de Shopify.

On installe sur quels appareils? Sur un téléphone Android ou un iPhone récent (entre trois et cinq ans, selon le modèle) et avec les mises à jour effectuées.

C’est simple? Oui. Une fois l’application installée, il n’y a rien à faire. C’est seulement si on reçoit une notification nous signalant un contact avec une personne contaminée qu’on passe alors un test de dépistage et qu’on avise les autres utilisateurs, advenant un résultat positif.

L’application est-elle discrète? Le signal Bluetooth de notre téléphone, qui détecte les téléphones des autres utilisateurs dans un rayon d’une dizaine de mètres, mesure la durée et la puissance de l’exposition afin d’estimer le risque de contagion, mais sans enregistrer ni dévoiler notre position, nos contacts, ni nos données personnelles. En cas de test positif, le docteur ou le laboratoire nous remettra une clé à usage unique avec laquelle on pourra avertir de façon anonyme les autres utilisateurs qu’on a croisés. Tout cela se fait sans qu’on sache avec qui on a été en contact, à quel moment ni à quel endroit.

Est-ce sécuritaire? Oui. Pour assurer le maximum de sécurité, l’application est développée en collaboration avec Apple et Google, deux géants de l’informatique. Son code est ouvert, pour être vérifié par des spécialistes et corrigé rapidement au besoin.

Quelles sont ses limites? L’application ne nous prévient que si on croise un autre utilisateur. Donc, plus le nombre d’utilisateurs dans notre entourage sera élevé, plus l’appli sera efficace.

Devrait-on installer une appli de ce genre? Pour l’heure, l’application n’est pas officiellement recommandée par le gouvernement du Québec, il n’est donc pas nécessaire de l’installer. Lorsqu’elle le deviendra, ce sera alors à nous de décider si on veut le faire ou non. Cela dit, peu importe notre décision, ce qui compte, c’est d’éviter de se tourner vers n’importe quelle application, qui pourrait s’avérer inefficace et même nuire à notre vie privée (voir encadré).

Peut-on la désactiver temporairement? Oui, dans notre voiture ou une fois à la maison, par exemple. Il est toutefois recommandé de laisser l’application activée en permanence. Si on change d’avis, on peut la désinstaller, tout simplement.

L’appli protège-t-elle de la COVID? Non. Elle aide à savoir si on a été exposé à la COVID-19. Elle ne détecte pas le virus et ne remplace surtout pas l’avis d’un médecin en cas de doute!

Pour éviter les pièges

Les applications frauduleuses, ça existe! On se fie davantage aux applications recommandées, qu’on peut trouver sur les sites des gouvernements québécois et canadien (quebec.ca et canada.ca) au lieu d’utiliser les liens de téléchargement reçus par courriel, message texte ou via Facebook. L’application ne devrait pas demander notre adresse, notre courriel ou notre numéro de téléphone. Lors de l’installation, si un message demande un accès à nos contacts, à la localisation de notre appareil ou à notre caméra, mieux vaut se méfier.