Quoi de neuf à moto?

Quoi de neuf à moto?

Razvan Mirel via Unsplash

Rouler à moto est un plaisir unique de plus en plus populaire. Survol des nouveautés, pour bien choisir son modèle… et bien se protéger! 

Jamais la moto n’aura été si populaire au Québec. Environ 11 000 nouveaux adeptes viennent grossir les rangs des motocyclistes déjà actifs chaque année. Selon la Société de l’assurance-automobile du Québec, on comptait quelque 188 000 motocyclistes au Québec en 2019, dont environ 15 % de femmes. Retour à la moto après avoir élevé sa famille ou découverte d’une nouvelle passion, toutes les raisons sont bonnes pour s’adonner à ce loisir!

D’ailleurs, le Québec fait figure de proue dans ce domaine: il s’y vend plus de motos que partout ailleurs au Canada. D’après les plus récentes statistiques compilées par le Conseil canadien de l’industrie de la motocyclette et du cyclomoteur, 18 818 motos neuves ont trouvé preneur au Québec en 2017, soit 4000 unités de plus qu’en Ontario. Et le Québec maintient cette position de tête dans la vente de motos neuves au Canada depuis 2010. 

Un autre phénomène influence fortement le nombre d’adeptes: l’arrivée des motos à trois roues, qui offrent plus de stabilité. L’entreprise québécoise BRP a d’ailleurs révolutionné ce marché avec l’entrée en scène du Spyder en 2007. Devant l’engouement, BRP récidive cette année avec le Ryker. D’autres fabricants font également leur entrée dans ce segment, dont Yamaha avec le Niken GT. 

Les avancées technologiques rendent les motos non seulement plus performantes, mais aussi plus sécuritaires. À condition, bien entendu, de ne pas jouer au cascadeur ou de surestimer ses habiletés. Coup d'œil sur quatre nouveaux modèles et quelques accessoires dont on ne voudra pas se passer.

Technologie et sécurité chez BMW

En 2019, certaines nouveautés ont retenu notre attention. C’est le cas du nouveau moteur Boxer de 1 254 cc de BMW Motorrad, qui équipe désormais toute la gamme R, soit les R1250 GS, R1250 GS Adventure, R1250 RT, R1250 R et R1250 RS. Les améliorations apportées à la nouvelle génération du Boxer le rendent notamment plus performant et moins énergivore que son prédécesseur. Depuis quelques années, le constructeur bavarois offre toute la gamme de ses motos avec l’ABS de série ainsi que l’antipatinage et l’«anti-recul», grâce auquel la moto reste stable dans une pente, donnant au pilote de précieuses secondes pour éviter de partir à reculons. 

Comme BMW ne lésine pas sur la technologie de pointe, plusieurs modèles peuvent être équipés du contrôle dynamique de la traction DTC, qui permet des accélérations plus efficaces et plus sûres en position inclinée, ou du système d’assistance au freinage dynamique DBC, qui évite toute accélération involontaire lors d’un freinage. Prix suggérés par le fabricant: 17 400 $ le R1250 R, 18 000 $ le R1250 RS, 21 400 $ le R1250 GS, 22 050 $ le R1250 RT et 23 800 $ le R1250 GS Adventure. Info: à bmw-motorrad.ca. 

KTM en mode randonnée

Attendus avec impatience par les aficionados de la marque KTM, le 790 Adventure et le 790 Adventure R comblent un vide chez le fabricant autrichien en offrant des motos moins lourdes et moins hautes pour les adeptes de randonnées sur le bitume et hors-route. Les deux modèles ne présentent presque aucune différence, si ce n’est au niveau du choix optionnel d’avoir accès au mode rallye de la suspension (pour le hors-route) sur le modèle R et le type de roues. La moto ne pèse que 189 kg à sec, ce qui la rend maniable pour la très grande majorité des pilotes. De plus, KTM ne lésinant pas sur la technologie, les nouveaux modèles sont même équipés d’un ordinateur de bord. Par exemple, il suffit d’une simple pression du doigt pour changer le type de réglages de la suspension selon le terrain sur lequel on roule. Prix suggérés par le fabricant: 13 499 $ le 790 Adventure et 14 599 $ le 790 Adventure R. Info: à ktm.com.

Un trois-roues chez Yamaha

Yamaha est le plus récent manufacturier de moto à lancer un modèle à trois roues, le Niken GT. Le tricylindre de 847 cc bénéficie d’une technologie d’inclinaison, ce qui permet aux deux roues, côte à côte à l’avant, de pencher lors de virages. Loin d’avoir un design accrocheur, le Niken a par contre l’avantage d’offrir plus de stabilité lors des arrêts. Outre l’ABS, un système d’embrayage rapide (passage des vitesses sans utilisation du levier d’embrayage), un régulateur de vitesse et des poignées chauffantes complètent l’équipement de série du modèle. On note aussi un réservoir de 18 litres, très approprié pour une moto de cette cylindrée. Prix suggéré par le fabricant: 20 999 $. Info: à yamaha-motor.ca.

Petit frère pour le Spyder chez BRP

En 2019, BRP offre aux amateurs de trois-roues le Can-Am Ryker, qui se détaille près de 10 000 $ moins cher que son aîné, le Spyder. Plus épuré que ce dernier, le Ryker bénéficie lui aussi d’une transmission automatique, de la marche arrière,  de freins ABS, de l’antipatinage et du système de contrôle de la stabilité. Il est possible de le personnaliser en choisissant parmi les options offertes. En plus, le consommateur peut opter pour un moteur Rotax 600 de deux cylindres ou le 900 de trois cylindres. La différence se fera surtout sentir dans la puissance du moteur lors des accélérations. Prix suggéré par le fabricant: 11 309 $. Info: à brp.ca. 

Protection rapprochée

La technologie n'est seulement omniprésente dans les différents modèles de moto. Les vêtements incorporent désormais également des atouts de taille pour améliorer la protection du pilote en cas de chute. C’est le cas de la veste Enduroguard, de BMW Motorrad, dont le tissu «intelligent» est doté d’une membrane thermoactive, qui se referme par temps froid et s’ouvre par temps chaud! De plus, cette veste est complètement imperméable et munie de renforts en céramique aux coudes. Des attentions très appréciées en cas de chute, même si on ne veut pas que cela nous arrive! Les protections au dos, aux coudes et aux épaules assurent aussi une plus grande sécurité. Le prix peut sembler prohibitif, mais c’est un excellent achat en terme de sécurité. Prix suggérés par le fabricant: 1202 $ (modèle homme) et 1187 $ (modèle femme). Info: à bmw-motorrad.ca.

Conçu d’abord pour les amateurs de sport équestre, la veste Hit-Air, du fabricant japonais Mugen Denko, agit comme un sac gonflable en cas de chute. Ce système de sécurité est actionné par une cartouche de CO2, placée dans la veste, qui s’ouvre lorsque le pilote s’éloigne de sa moto. La pression doit être assez importante, car le dispositif ne fonctionne que si la poussée est forte. Ainsi, si on oublie par mégarde de se débrancher à un arrêt pour aller prendre un café, la veste ne se déploiera pas. Prix suggéré par le fabricant pour le modèle MLV-C (le plus populaire): 660 $ (noir) ou 675 $ (bicolore). Info à hit-air.ca.

Les casques de moto arborent de plus en plus des attributs innovants, notamment chez Schuberth. Plus silencieux que son prédécesseur en raison du tout nouveau design de la doublure intérieure, le casque C4 Pro garde sa demi-visière abaissable pour se protéger des rayons du soleil. Sa coque de protection est fabriquée de manière à absorber les chocs de façon optimale lors d’impacts. Ce casque a aussi l’avantage d’être modulaire. Il est donc possible de relever la mentonnière, par exemple, lorsqu’on passe les douanes, ou simplement lorsqu’on veut faire le plein d’essence sans avoir à retirer son casque. Prix suggérés par le fabricant: 999 $ (uni) ou 1119 $ (deux tons). Info à schuberth.com/us.