Quatre belles sorties en mai

Quatre belles sorties en mai

Marie Meilleur

À fleur de mots

En mai 2015, beau mois pour faire fleurir la musique, sept artistes, dont Gilles Bélanger, Mara Tremblay et Michel Rivard, se sont réunis à Valcourt pour écrire, en duos improvisés, des textes à partir de mots pigés au hasard. Des 21 chansons créées en trois jours et demi, puis enregistrées aussi en trois jours et demi, est né l’album Sept jours en mai, lancé le mois dernier. Le «camp de vacances» se poursuit désormais en tournée, notamment au Grand Théâtre de Québec, le 26 mai, et au Gesù, le 16 juin, dans le cadre des Francofolies de Montréal.
Info et réservations: spectramusique.com.

Vrai ou faux?

Le 17 mai, à l’Olympia de Montréal, Michel Boujenah racontera sa Vie rêvée, entre réalité et inventions. Qu’est-ce qui est vrai et qu’est-ce qui ne l’est pas? Difficile de le deviner… Les anecdotes défilent, avec ce mélange de tendresse et de drôlerie qui est la signature de l’humoriste français.
Réservations: 514 845-3524 ou olympiamontreal.com.

Parcours complice

Gregory Charles et Marc Hervieux revisitent ensemble les plus grands succès des 75 dernières années, y compris ceux demandés par le public, dans Noir & Blanc 2. Humour et passion seront au menu de cette cascade musicale qui devrait faire à nouveau le bonheur des spectateurs (la première version en avait réuni plus d’un million!).
Du 6 au 29 mai, au Cabaret du Casino de Montréal.
Réservations: 514 316-1950 ou cabaretducasino.ca.

Bonjour, la police!

En quête d’un alibi entre le 19 et le 22 mai? Rendez-vous à Knowlton, dans les Cantons-de-l’Est, où se déroulera le 5e festival international de littérature policière, Les Printemps meurtriers. Au gré des activités, les festivaliers y rencontreront de nombreux auteurs, dont Chrystine Brouillet et François Lévesque, ou encore l’Américaine Patricia MacDonald et le Français Jacques Expert, au nom prédestiné! Suspense, roman noir, thriller? Les classes de maîtres, la rédaction d’une nouvelle et les entretiens entre auteurs stimuleront les cellules grises des écrivains en herbe.