Prudence en ville

Prudence en ville

Harshal Desai via Unsplash

Montréal compte en moyenne 14 décès de piétons annuellement. De ce nombre, 60 % sont âgés de plus de 65 ans. 

Le mot d’ordre pour tenter d’améliorer ce bilan: «Ne tenez jamais pour acquis qu’on vous a vu», prévient Sophia Provost, agente du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), dans le cadre de la campagne de sensibilisation Vision Zéro.

Si les automobilistes, camionneurs et chauffeurs d’autobus ont l’obligation de respecter la signalisation en laissant la priorité aux piétons, c’est aux personnes qui se déplacent à pied ou à vélo qu’il revient d’établir un contact visuel avant de traverser une intersection. «Parfois, les gens traversent en regardant droit devant eux, ce qui ne leur donne pas forcément une vision d’ensemble, affirme l’agente Provost. On devrait toujours regarder à gauche et à droite, encore à gauche et même derrière soi avant de s’avancer.»

Il est aussi nécessaire de bien comprendre le fonctionnement des feux pour piétons quand on circule en ville. «Parfois, les piétons pensent qu’ils peuvent traverser à tout moment dès que feu de circulation est vert, mais c’est le feu pour piétons qu’il faut regarder», souligne-t-elle. En clair: si la main rouge est allumée ou qu’elle clignote, on reste sur le trottoir et on attend notre tour.

Angles morts mortels

Selon l’agente Sophia Provost, une majorité de collisions avec les piétons et les vélos surviennent aux intersections, plus précisément quand un camion s’engage dans un virage. «Certains véhicules ont plusieurs angles morts qui les empêchent de voir les piétons à côté d’eux, dit-elle. Même si le conducteur doit céder le passage aux piétons, il est peut-être limité à cause de ces angles morts.» D’où l’importance de s’assurer que la personne au volant nous a bien vu avant de faire quoi que ce soit!

Info: ville.montreal.qc.ca/visionzero.


Le saviez-vous?

• Du 1er janvier au 31 octobre 2019, 15 piétons sont morts dans des collisions à Montréal. De ce nombre, 10 étaient âgés de 65 ans et plus. 

• Les aînés sont souvent plus grièvement blessés que les jeunes quand ils sont victimes d’un accident. 

• Les contraventions ne sont pas réservées aux automobilistes; les piétons et les cyclistes qui ne respectent pas le Code de la sécurité routière peuvent aussi en recevoir une.



Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Prudence en ville

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires