Rajeunir son visage

iStockphoto.com

Quel soin choisir?

Lequel choisir?


Lorsqu’on parle de rajeunissement par injections, il importe de faire une distinction entre le Botox et les agents de restauration du volume dermique, ou substances de comblement. «Le Botox est une protéine purifiée unique en son genre, explique la Dre Roy. Il agit sur le muscle en l’empêchant de se contracter.»

Le Botox est particulièrement indiqué pour traiter les rides dynamiques (ou rides d’expression) comme les pattes d’oie ou les rides situées entre les deux sourcils. Bien que ce traitement ait parfois mauvaise presse parce qu’on dit qu’il fige les expressions, le Dr Jean-François Tremblay estime que la réalité est autre. En fait, le traitement relâche les muscles sous les rides aux points d’injections, sans affecter le reste du visage. «Quand les injections sont bien faites, les gens continuent à sourire, à rire et à froncer les sourcils!», affirme-t-il.

Afin de maintenir les effets du traitement, on recommande de recevoir des injections aux quatre mois durant la première année. Par la suite, étant donné que le muscle devient plus paresseux, les séances peuvent être espacées. Les coûts, très variables, dépendent de la quantité de produit injecté. À titre indicatif, une séance peut coûter de 200$ à 1000$.

Dans la famille des agents de restauration du volume dermique, on trouve ceux à base d’acide hyaluronique (AH), tels que Juvéderm et Restylane. Ce sont les plus utilisés dans les traitements par injections, car ils peuvent être employés pour presque toutes les zones du visage. L’acide hyaluronique est une substance qui se trouve naturellement dans la peau. En l’injectant sous forme de gel, l’AH se lie à l’eau et procure du volume. Les rides autour de la bouche, les creux sous les yeux, les sillons et les pommettes sont facilement comblés. Les effets peuvent durer jusqu’à un an. Notons que Juvéderm est maintenant offert dans une formulation contenant la lidocaïne, un anesthésique local ajouté afin d’apporter plus de confort pendant les procédures.

Les traitements à base d’hydroxylapatite de calcium, tel le Radiesse, durent un peu plus longtemps, soit de 12 à 24 mois. Moins recommandé pour traiter les fines lignes autour des yeux ou de la bouche, ce traitement comble toutefois très bien les pertes de structures plus importantes : creux du menton, ovale du visage et sillons nasogéniens.



Pages :