Rajeunir son visage

iStockphoto.com

D’abord, faisons le point sur les types de rides. Apparaissant en surface, les fines lignes situées autour des yeux ou des lèvres sont causées par la disparition du collagène et de l’élastine, l’exposition au soleil, la pollution et le processus de vieillissement normal. Les rides profondes, ou sillons, sont généralement causées par l’utilisation de muscles situés sous la surface de la peau.

On peut répartir rides et ridules en deux catégories: statiques ou dynamiques. Les rides statiques sont toujours visibles, même lorsque les muscles faciaux sont relâchés. Elles ont tendance à poindre sur une peau amincie et étirée à cause du vieillissement. Quant aux rides dynamiques, elles apparaissent chaque fois que le visage prend une expression particulière. À force de répéter certaines expressions (sourire, froncement des sourcils, plissement des yeux), la peau garde en mémoire ces plis, et ce, même une fois les muscles au repos.

Un résultat naturel


Quand on pense aux implants injectables dans le traitement des rides, on pense aussi aux vedettes hollywoodiennes qui apparaissent soudain avec des lèvres boursouflées... Mais il ne s’agit pas là de la principale avenue de ce genre de traitement, soutient le Dr Jean-François Tremblay. «Un travail de qualité propose, selon moi, des injections qui ne paraissent pas! En d’autres termes, on cherche à produire un résultat naturel. On ne parle pas ici d’augmentation ou de transformation, mais plutôt de restauration.»

Les premiers signes du vieillissement impliquent généralement une perte de volume. Et c’est là que les traitements par injections sont particulièrement efficaces. Le Dr Tremblay tient à préciser qu’il ne s’agit toutefois pas d’une alternative aux chirurgies esthétiques comme le lifting; les changements apportés sont complètement différents. «Le lifting retend la peau, alors que les injections donnent du volume. D’ailleurs, il n’est pas rare qu’une chirurgie soit complétée par des injections», poursuit le spécialiste.

Par contre, en redonnant du volume à la peau, on la tonifie davantage, ce qui a pour effet de retarder le recours à la chirurgie. Et bien que les agents de restauration du volume dermique procurent des résultats temporaires, au-delà de la durée de vie réelle du produit, un effet biostimulant resserre la peau. «Lorsqu’on emploie des injectables à base d’acide hyaluronique, explique le Dr Tremblay, les résultats durent en moyenne un an. Toutefois, après cette période, les patientes qui reviennent ont 30% moins de rides qu’elles avaient initialement.»

Même son de cloche du côté de la Dre Marie-Christine Roy, qui explique que les produits à base d’acide hyaluronique ont un excellent pouvoir de rétention d’eau. «Ils facilitent la production de nouveau collagène, qui devient de meilleure qualité. De plus, en réinjectant le produit au même endroit, la substance a tendance à demeurer plus longtemps.»



Pages :