Que révèlent nos parfums préférés?

Que révèlent nos parfums préférés?

iStock Photo

Au rayon parfumerie, on a tous des senteurs favorites qui nous font voyager, sourire ou rêver. Mais pourquoi certaines fragrances nous touchent-elles particulièrement? «Les émotions et les odeurs sont intrinsèquement liées, ces dernières résonnent donc très fort en nous, révèle Marie Rosenstiehl, experte en parfums pour Lancôme. Nous commençons à créer notre univers olfactif dès la naissance, puisque l’odorat est l’un des premiers sens à se développer et surtout, le sens ayant le lien le plus direct aux émotions et à la mémoire. Chacun de nous construit sa propre bibliothèque olfactive tout au long de sa vie, dans laquelle nous engrangeons les odeurs de notre enfance et celles des gens, des lieux, des objets, des plantes ou des plats qui nous ont marqués à travers les années. Par leur connexion très particulière aux émotions et à la mémoire, les odeurs – et par extension, les goûts – peuvent nous faire revivre des moments de notre passé de façon très intense. Notre mémoire olfactive est comme un autoportrait dévoilant ce que nous sommes au plus profond de nous: un mélange d’héritage, de culture et d’expériences émotionnelles et sensorielles.» 

On se repère

Note de cœur, essence, eau de Cologne… Pierre Aulas, directeur artistique olfactif pour Clarins Fragrance Group, décode le vocabulaire de base en parfumerie. 

Qu’est-ce qu’une note de tête, une note de cœur et une note de fond? «La note de tête est celle que l’on sent tout de suite après avoir appliqué le parfum. Constituée de notes fraîches et volatiles, comme les agrumes, elle s’estompe de 15 minutes à deux heures après la vaporisation. La note de cœur, qu’on peut sentir entre deux heures et cinq heures après l’application, est quant à elle composée des notes à volatilité moyenne, comme les fleurs et les bois. La note de fond, pour sa part, subsiste sur la peau tout au long de la journée. Elle est construite des molécules les plus lourdes, comme la vanille et les notes poudrées.» 

Quelle est la différence entre un parfum, une eau de parfum, une eau de toilette et une eau de Cologne? «Historiquement, c’est une question de dosage de formule. Le parfum (aussi appelé extrait) est la version la plus concentrée d’une fragrance. Il renferme environ 30 % d’essence parfumée pure. L’eau de parfum contient généralement 15 % d’essence pure et l’eau de toilette, 10 % d’essence parfumée. L’eau de Cologne est la moins dosée: sa concentration est d’environ 5 % d’essence.» La ténacité et le prix des fragrances vont de pair avec leur concentration, le parfum s’accrochant le plus longtemps sur la peau et restant le plus dispendieux.

Histoires de famille

En parfumerie, on distingue sept familles olfactives ou types de fragrances. 

1. Les floraux

«Les parfums de cette famille typiquement féminine sont composés d’un ensemble de senteurs à dominante fleurie (rose, jasmin, violette, narcisse, ylang-ylang, tubéreuse, œillet, etc.). On retrouve des fragrances soliflores, orchestrées autour d’une seule fleur, et des effluves "bouquets", élaborés autour de plusieurs senteurs florales», explique Simon Tooley, créateur et propriétaire de la boutique Etiket (etiket.ca).

Ça sent quoi? Les fleurs!

Ça évoque la féminité, la délicatesse, la naturalité et l’épanouissement.

C’est pour «les femmes préférant les notes douces et subtiles, qui s’accordent à merveille à leur personnalité attentionnée, romantique et passionnée», indique Loïc Ternisien, aromathérapeute et naturopathe.

Les plus connus No5 (Chanel), J’Adore (Dior), L’Eau d’Issey (Issey Miyake).

2. Les hespéridés

«Les hespéridés sont des fragrances toniques construites à base de zestes d’agrumes tels que la bergamote, le citron, l’orange, la limette, la mandarine, le pamplemousse, le cédrat ou le yuzu», détaille Simon Tooley. 

Ça sent quoi? Un peu comme un cocktail acidulé: ces fragrances sont vives et estivales.

Ça évoque la fraîcheur, la légèreté et l’insouciance.

C’est pour «tous ceux qui aiment les effluves dynamiques, pétillants et énergétiques», affirme Loïc Ternisien.

Les plus connus Eau d’Hermès (Hermès), Chrome (Azzaro), Ck One (Calvin Klein).

3. Les fougères

«Cette famille majoritairement masculine aux notes de lavande, de géranium, de coumarine, de mousse de chêne, de sauge, de basilic et de menthe dégage un sillage frais et un souffle de virilité», révèle Loïc Ternisien.

Ça sent quoi? «Les notes fougères ont un côté rassurant. Elles nous ramènent aux senteurs de propre, de barbier, ainsi qu’à une figure masculine et paternelle», confie Marie Rosenstiehl.

Ça évoque la fraîcheur et la propreté.

C’est pour les hommes audacieux, charismatiques, séducteurs et sportifs.

Les plus connus Paco Rabanne pour Homme (Paco Rabanne), Drakkar Noir (Guy Laroche), Kouros (Yves Saint Laurent).

4. Les chyprés

«Ainsi nommés après la création du parfum Chypre, par François Coty, en 1917, les parfums chyprés, principalement basés sur des accords de mousse de chêne, de ciste-labdanum, de patchouli, de bergamote ou de rose, sont reconnus pour leur puissance et leur persistance», avance Simon Tooley.

Ça sent quoi? En plus d’avoir un caractère unique, les effluves chyprés, heureux mélange de notes boisées et balsamiques, sont riches et dotés d’une forte personnalité.

Ça évoque l’élégance, le glamour et le mystère.

C’est pour «des personnalités mystérieuses et originales, à qui la complexité de ces parfums convient à merveille», dit Loïc Ternisien. 

Les plus connus Mitsouko (Guerlain), Aromatics Elixir (Clinique), Cabochard  (Grès).

5. Les boisés

«Sous l’impulsion des marques de niche et l’influence du Moyen-Orient, les notes boisées sont fortement plébiscitées, sans être forcément associées à un genre. Les plus populaires? Le cèdre, le bois de santal, le vétiver, le patchouli, le gaïac et le oud», note Marie Rosenstiehl.

Ça sent quoi? «Les boisés prennent un caractère opulent lorsque le santal ou le patchouli dominent, tandis que le cèdre et le vétiver les rendent plus secs. Ce sont des effluves à la fois chauds et élégants», déclare Simon Tooley.

Ça évoque la classe, la structure et le caractère.

C’est pour «les hommes et les femmes qui aiment la fantaisie, dynamiques, parfois même séducteurs, sensuels et surprenants», décrit Loïc Ternisien.

Les plus connus Mademoiselle Ricci (Nina Ricci), Allure Homme Sport (Chanel), Boss (Hugo Boss).

6. Les orientaux

«Caractérisée par des notes chaudes, denses et sensuelles comme la fève tonka, les résines (benjoin, encens, myrrhe) et les essences balsamiques et ambrées, cette famille peut clairement se porter au féminin ou au masculin», révèle Marie Rosenstiehl.

Ça sent quoi? Les effluves sucrés comme celui de la vanille, les épices et certaines fleurs exotiques.

Ça évoque la sensualité, la chaleur, la rondeur, l’envoûtement et le mystère.

C’est pour «les personnes friandes de voyages, d’aventures et de découvertes olfactives», dit Loïc Ternisien.

Les plus connus Obsession (Calvin Klein), Angel (Thierry Mugler), The One (Dolce & Gabbana).

7. Les «cuirs»

«Cette famille très masculine est réputée pour ses notes de miel, de tabac et de bouleau qui rappellent le luxe de la maroquinerie», commente Loïc Ternisien.

Ça sent quoi? «Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les notes "cuirées" ne sont pas issues d’une distillation du cuir, mais plutôt d’une reconstitution de senteurs à l’odeur un peu fumée et presque animale», confie Pierre Aulas.

Ça évoque la profondeur et la sensualité.

C’est pour ceux et celles qui raffolent des notes typées, uniques et inoubliables, des parfums de niche et des arômes du cuir terriblement viriles.

Les plus connus Polo (Ralph Lauren), Tuscan Leather (Tom Ford), 2 Man (Comme des Garçons).



1

Commentaires

Les parfums

Et à quoi correspond le musc? C'est ma base de parfum préféré...