Lifting sans chirurgie: tout en douceur!

istockphoto.com

Pattes d’oies, ovale du visage creusé, paupières tombantes, rides autour des lèvres… avec l’âge, les muscles du visage perdent leur tonus, la production de collagène et d’élastine diminue. Résultat: les traits s’affaissent. Pour redonner du tonus aux tissus, on peut bien sûr opter pour un lifting chirurgical, mais les risques liés à l’opération, la longue convalescence, les coûts, la peur d’avoir l’air «remonté», la douleur, en découragent plusieurs de passer sous le bistouri.

Quels sont alors les choix qui s’offrent à ces personnes? Bon nombre de méthodes non invasives, certes moins spectaculaires que la chirurgie plastique et les injections, permettent tout de même d’obtenir d’excellents résultats. Muscles paresseux et cellules inactives sont la cible des nouvelles technologies!

Les bienfaits de la lumière

Arrivé sur le marché québécois il y a quelques années, le photorajeunissement par IPL s’attaque aux signes de l’âge par exposition à une lumière intense et pulsée. Pendant le soin, qui dure en moyenne 30 minutes, la technicienne dépose sur la peau l’appareil qui émet un flash toutes les deux secondes environ. On le laisse en place un certain temps puis, une fois le traitement de cette zone terminé, la technicienne déplace l’appareil vers une autre partie du visage ou du cou. On peut donc choisir de soigner le visage en entier ou simplement de s’attaquer aux imperfections qui nous agacent davantage…

Comment cette lumière améliore-t-elle l’apparence du visage? «C’est comme le flash d’un appareil photo, mais des milliers de fois plus puissant, explique Bruno Fantin, vice-président de France Laure Cosmétiques. Sans abîmer la surface de la peau, on chauffe les cellules par des séries d’impulsions qui stimulent la production de nouveau collagène.» Résultats: rides et ridules s’atténuent, le grain de la peau s'affine, les taches brunes causées par le soleil s'estompent, le teint s'éclaircit. «Il est possible de voir des changements immédiatement après la séance, mais le résultat sera optimal 3 ou 4 semaines plus tard», précise Bruno Fantin, ajoutant qu’il faut généralement de 6 à 10 traitements pour obtenir l’effet souhaité. Ensuite, deux à trois visites annuelles suffiront pour maintenir les résultats.

Moins abrasif que le laser, le photorajeunissement par IPL n’est ni douloureux ni dangereux. «La lumière utilisée est filtrée et n’émet aucun UV», assure Bruno Fantin. Il peut arriver toutefois que des rougeurs apparaissent après le soin: rassurez-vous, elles sont temporaires. Les seules contre-indications: avoir souffert d’un cancer dans les cinq dernières années ou prendre un médicament qui rend plus sensible à la lumière.

Pages :

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Lifting sans chirurgie: tout en douceur!

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires