Je fais mon budget beauté

Je fais mon budget beauté

Marc-Antoine Charlebois

Comme notre budget n’est pas illimité, on s’assure de l’allouer de manière sensée. Sur quels produits vaut-il la peine de dépenser davantage et, à l’inverse, où pourrions-nous économiser? 

Un produit qui coûte le double d’un autre n’est pas nécessairement deux fois plus efficace, on le sait bien. Si un prix plus élevé reflète une meilleure qualité ou des bienfaits supplémentaires dans certaines catégories de produits, une alternative beaucoup moins chère peut donner des résultats comparables dans d’autres. Pourquoi certains soins tendent-ils à être plus dispendieux? 

«C’est certain que les emballages coûtent très cher, répond Jennifer Brodeur, fondatrice et PDG de JB Skin Guru. Mais si on parle de petites marques, c’est souvent plus une question d’ingrédients et de formulations.» Outre les ingrédients de qualité, les belles bouteilles et le marketing, les promesses figurant sur l’étiquette peuvent aussi influencer les coûts de production. «Les tests qui y sont liés engendrent plusieurs frais et font augmenter les prix», révèle Abena Antwi, directrice associée et conceptrice de produits chez Burt’s Bees. Ainsi, un produit dont les bienfaits ont été démontrés par des études ou des tests vaudra souvent son prix un peu plus élevé. Alors, où dépenser et où économiser? Notre tour d’horizon. 

 

Nettoyant visage et corps

J’ÉCONOMISE «Le nettoyant reste sur notre peau moins de 15 secondes, il est donc inutile de dépenser une fortune», souligne Abena Antwi. Par contre, on s’assure de choisir une formule douce et non irritante pour l’épiderme. Si on a des problèmes cutanés importants ou la peau très sensible ou déshydratée, il peut toutefois valoir la peine de dépenser un peu plus pour s’assurer que le pH de la formule soit équilibré. On aura ainsi plus de chances d’éviter les démangeaisons, les rougeurs ou les desquamations. 

Crème nettoyante Hydratation intense, de Burt’s Bees (14,99 $).

Nettoyant quotidien ultradoux, de Neutrogena (19,99 $). 

Céra-nettoyant corporel, d’Omy Laboratoires (14,99 $). 

 

Sérum ou traitement

JE DÉPENSE Les sérums et traitements sont des produits très concentrés en ingrédients actifs. «Il s’agit de produits multifonctions, car ils hydratent un peu tout en offrant des bienfaits antioxydants, raffermissants et en ciblant les rides, par exemple», indique Abena Antwi. Jennifer Brodeur abonde aussi en ce sens: «Lorsqu’on cherche à régler une problématique comme des taches pigmentaires ou des rougeurs, l’ingrédient actif contenu dans le sérum est vraiment la clé pour obtenir un bon résultat.» Si le sérum est l’un des produits de soin les plus coûteux, son prix est justifié par sa concentration supérieure en ingrédients clés (vitamine C, rétinol, niacinamide, peptides, etc.) par rapport à une crème ou un nettoyant.

Crème et sérum booster Duo Pro 3 en 1, de Jouviance (120 $).

Sérum Liftant Fermeté Resveratrol-Lift, de Caudalie (95 $). 

Huile de rose Squalane + vitamine C, de Biossance (95 $). 

Sérum Bio-lift 360° Combleur Rides Fermeté, de Karine Joncas (65 $).

Sérum illuminateur Lumi, de JB Skin Guru (225 $). 

 

Soin hydratant

ÇA DÉPEND… du type d’hydratant! Pour une crème de jour visage, une formulation de base peut s’avérer très adéquate. «Mais on peut investir davantage dans notre crème de traitement de nuit», estime Jennifer Brodeur. C’est à ce moment que la peau se répare et se réhydrate, il est donc important de la nourrir et de lui fournir ce dont elle a besoin pour effectuer ce précieux travail. Côté crème pour le corps, un produit très abordable fera déjà un bon travail. Si on a la peau très sensible, on opte simplement pour une formule sans parfum adaptée. 

 

Crème contour des yeux

ÇA DÉPEND Nécessaire ou non, le soin contour? Les opinions divergent. Si certains experts estiment qu’un produit spécifique pour cette zone n’est pas nécessaire, d’autres soulignent au contraire que sa peau mince et fragile exige une formule adaptée. «Si on utilise une bonne crème pour le visage et qu’on n’a pas de problématique particulière au niveau du contour de l’œil, notre soin régulier devrait suffire à nous procurer une hydratation efficace», juge Abena Antwi.

On a la peau réactive ou des cernes prononcés? Une crème spécifique aux ingrédients ciblés s’avérera bénéfique. «Ça dépend aussi toujours de la galénique: si notre crème de jour est riche et très épaisse, on ne voudra pas nécessairement l’appliquer sur cette zone», ajoute Jennifer Brodeur. On pense donc à se procurer un soin yeux si notre hydratant quotidien n’est pas adapté ou si on souhaite régler une problématique en particulier.

 

Crème solaire

J’ÉCONOMISE Un FPS de 30 suffit pour une utilisation quotidienne, et il y a tellement de formules et de textures offertes sur le marché! «On peut en choisir une selon nos préférences et notre type de peau sans devoir débourser trop de sous», assure Abena Antwi. «Mieux vaut investir dans nos sérums et dans une crème traitante, renchérit Jennifer Brodeur. La crème solaire est un produit de surface qui ne devrait pas être absorbé par l’épiderme de toute façon.» Si on veut économiser encore plus, dénicher un écran solaire très hydratant permet parfois même de sauter l’application d’une crème hydratante traditionnelle, surtout l’été. Cependant, vu l’importance primordiale de protéger notre peau des rayons UV, si on a un coup de cœur pour la galénique d’un produit solaire au point qu’elle nous motiverait à l’appliquer tous les jours, il peut valoir la peine de se l’offrir même s’il est plus coûteux!

 

Shampooing et revitalisant

JE DÉPENSE Selon Alexia Baillargeon, artiste maquilleuse coiffeuse et propriétaire du salon Au Studio, à Montréal, il vaut la peine de choisir un shampooing de qualité, adapté à notre type de cheveux, pour favoriser un cuir chevelu en santé. On n’hésite pas à demander conseil à notre styliste au besoin. Par contre, si on adopte un shampooing de qualité, qui ne décape pas le cuir chevelu, et un revitalisant efficace pour réhydrater le cheveu, on pourrait faire l’impasse sur le masque capillaire dans sa routine, ce qui équilibrerait les dépenses.

 

Parfum

JE DÉPENSE Les fragrances peuvent être polarisantes: souvent, on aime ou on déteste! Leur prix élevé est en partie lié aux bouteilles luxueuses et aux égéries célèbres qui en font la publicité, mais d’autres facteurs le justifient également: «La formulation d’un parfum influence la durée de sa tenue sur la peau», confirme Abena Antwi. À cela s’ajoute souvent une dimension identitaire dans notre choix: «Notre parfum devient un peu notre signature», résume Jennifer Brodeur. Il n’en demeure pas moins que si on aime changer de fragrance au gré de nos humeurs ou selon la journée, mieux vaut peut-être dépenser un peu moins sur chaque bouteille!

Eau de parfum Iris torréfié, de Guerlain (307 $ les 75 ml).

J’adore eau de parfum Infinissime, de Dior (185 $ les 100 ml). 

Eau de parfum Bloom Profumo di Fiori, de Gucci (119 $ les 50 ml). 

Eau de parfum HER London Dream, de Burberry (152 $ les 100 ml).

 

Fond de teint et cache-cernes

JE DÉPENSE Comme le fond de teint et le cache-cernes s’appliquent directement sur la peau, on privilégie des formules qui s’y fondent harmonieusement. «Pour le fond de teint, on recherche un produit de longue durée avec une belle texture», conseille Alexia Baillargeon. Une formule plus coûteuse offrira aussi parfois des bienfaits additionnels, comme des ingrédients hydratants ou une protection FPS. Quant au cache-cernes, la maquilleuse estime qu’ici aussi un produit de qualité supérieure vaut son prix: «Il s’applique à des endroits où se trouvent souvent des rides ou des ridules, donc cela nécessite une bonne couvrance.»

 

Fard à joues et illuminateur

J’ÉCONOMISE Pour le fard à joues, on sera bien servi en pharmacie pour les nuances de base de rose ou de framboise. «Si on a appliqué un bon fond de teint au préalable, on peut se permettre d’économiser sur notre blush», suggère Alexia Baillargeon. Et l’illuminateur? Comme il ne fait pas partie des éléments essentiels du maquillage (tels le fond de teint, le cache-cernes ou le mascara), on ne devrait pas non plus y passer nos économies. L’illuminateur sert à rehausser et non à transformer, et il en existe de bons à petit prix. 

Fard à joues Velours, de Marcelle (13,50 $). 

Fard à joues gel-crème Cheek Heat, de Maybelline (10,99 $). 

Illuminateur crème Perfect, d’Annabelle (10,95 $). 

 

Ombre à paupières et crayon

J’ÉCONOMISE Certains produits de maquillage pour les yeux sont très pigmentés sans coûter trop cher. «On trouve en pharmacie des options qui performent aussi bien, sinon mieux, que d’autres beaucoup plus coûteuses», relève Abena Antwi. La qualité d’une ombre à paupières dépend beaucoup de ses pigments et de sa texture, des facteurs qui ne semblent pas se refléter sur son prix. 

Même constat pour les crayons gras. «Les pigments des produits offerts en pharmacie sont souvent très bons», note Alexia Baillargeon. Une exception selon cette dernière: «Je dépenserais davantage pour un traceur liquide, comme cela limitera les risques que son trait s’écaille ou se fende, et il tiendra généralement plus longtemps même sans formule hydrofuge.» La pointe d’un eye-liner liquide de qualité tendra aussi à être plus fine. 

 

Mascara

ÇA DÉPEND «Comme chaque personne applique son mascara à sa façon et a des cils différents, il est difficile de trancher», estime Alexia Baillargeon. Dans certains cas, un produit de pharmacie donnera autant de volume, de définition et de longueur qu’un produit beaucoup plus cher, mais dans d’autres, ce sera le contraire. Le bon mascara? Une formule efficace combinée à un goupillon performant. «On peut tout autant dépenser 14 $ que 56 $ pour trouver la formulation et la brosse idéales pour nous.»

 

Rouge à lèvres

ÇA DÉPEND Il existe une multitude de formules dans une panoplie de nuances à tous les prix. Si on aime avoir une variété de textures et de couleurs à notre disposition, autant ne pas dépenser beaucoup pour s’en procurer, surtout si on en réapplique souvent. «Par contre, un produit de qualité fera en sorte que la couleur fissure moins et entre moins dans les ridules du contour de la bouche, tout en facilitant son application», affirme la maquilleuse. On y gagnera aussi généralement en hydratation, ce qui bonifiera sa tenue, même sans opter pour un produit spécifiquement longue durée. 

Notre mannequin est mise en beauté par Jean-François CD. Teint: fond de teint Luminous Silk (Armani), cache-cernes Ultra HD (Make Up For Ever) et fard à joues crème On-The-Glow Blush dans la teinte Ruby (Pixi). Yeux: ombres à paupières Chrome Titanium (Annabelle) et mascara Voluminous (L’Oréal Paris). Lèvres: crayon à lèvres automatique Exaggerate (Rimmel) et gloss Lifter Gloss Crystal (Maybelline).