Beauté: mythe ou réalité?

Beauté: mythe ou réalité?

Marc-Antoine Charlebois

Pour optimiser notre routine beauté, on démêle le vrai du faux avec des pros! 

 

Soins de la peau

Notre experte: Karine Joncas, créatrice de soins chez Karine Joncas Cosmétiques.


Il n’est pas nécessaire d’appliquer un hydratant si on a la peau grasse. 

FAUX. «Qu’on ait une peau grasse ou sèche, on a toujours besoin de l’hydrater, en huile ou en eau, et de la protéger.» La clé? Choisir une formule adaptée à notre type de peau. Si on a la peau plutôt grasse, on opte pour une formule sans huile ou sous forme de gel pour éviter tout fini huileux.

Coffret rougeurs+rides Rosalift avancée, de Karine Joncas (105 $).

Coffret hydratant Hydrabio, de Bioderma (49,90 $).

Coffret peaux sensibles Sensi System, d’Esthederm (129 $).

Trousse de voyage essentielle, de Burt’s Bees (17,99 $).

Masque super dose probiotique Hydra-Biome, de Korres (63 $).

Crème hydratante Ultra Facial, édition spéciale, de Kiehl’s (38 $).


 

Il est possible de réduire la taille de nos pores.

FAUX. On ne peut pas modifier la grosseur de nos pores, mais on peut par contre atténuer leur apparence et prévenir leur élargissement. «Le nettoyage de la peau est important, car les impuretés contribuent à agrandir les pores.» Selon Karine Joncas, une bonne hydratation peut aussi réduire l’apparence des pores, cette zone creuse où se crée de l’ombre. «Lorsqu’on repulpe la peau en l’hydratant adéquatement, la zone d’ombre est automatiquement moins présente, rendant les pores moins visibles.»

Base pores invisibles effet flou Prime and Fine, de Catrice (9,99 $).

Coffret Les essentiels Éclat intense, de Caudalie (59 $).

 

On doit appliquer un écran solaire, même si notre fond de teint contient un FPS.

VRAI. Même si notre fond de teint ou notre crème hydratante contient un FPS, il est plus prudent d’appliquer un écran solaire séparément – et de le réappliquer en cours de journée –, histoire de bien protéger notre peau contre les fameux rayons UV. Pour que l’écran solaire soit efficace, on doit en appliquer une quantité suffisante et s’assurer d’en mettre partout. «Pour le visage, on parle d’une demi-cuillerée à thé.» Il est donc difficile d’obtenir une couverture homogène, contour des yeux inclus, en confiant seulement notre protection solaire à notre fond de teint, alors que ce dernier s’applique habituellement seulement là où on en a besoin. Or, protéger sa peau contre le soleil est une priorité, tant en hiver qu’en été!


Après un certain temps, la peau s’habitue à une routine de soins. Les produits se changent donc régulièrement. 

FAUX. Parfois, après avoir utilisé un même produit pendant des mois, voire des années, on peut le trouver moins efficace. Mais le plus souvent, «c’est la peau elle-même qui subit des changements ou éprouve des besoins différents». Il se peut tout simplement que le soin ne soit donc plus adapté. «Je propose alors de modifier la routine de soins peu à peu, en changeant par exemple d’abord le nettoyant, habituellement moins onéreux que la crème hydratante.» On peut aussi essayer un autre sérum ou concentré, pour mieux adapter notre routine à nos besoins.

 

Il faut s’exfolier régulièrement, quel que soit notre type de peau.

VRAI. «Idéalement, on exfolie sa peau une fois par semaine.» Cette étape est importante pour éliminer les cellules mortes à la surface de la peau et permettre une meilleure pénétration des produits de soin. On peut s’y adonner un peu plus ou un peu moins fréquemment, mais il est important d’être à l’écoute de notre peau. Attention si on a la peau grasse: «Dès qu’on manipule la peau, on contribue à augmenter l’activité des glandes sébacées.» Les personnes à la peau sèche peuvent se permettre de l’exfolier un peu plus souvent.

 

Maquillage

Notre experte: Cynthia Dulude, maquilleuse professionnelle et youtubeuse beauté.


On ne devrait pas porter de paillettes, de fards nacrés ou d’illuminateur après un certain âge.

 

FAUX. «Il n’y a pas vraiment de règles en maquillage, au final! Notre style, notre audace et nos goûts devraient prévaloir plus souvent dans la vie.» Cependant, la maquilleuse précise que tout ce qui est brillant tend en général à accentuer la texture de la peau, y compris les rides. «Pour une touche de scintillement aux Fêtes, on peut essayer un traceur pailleté le long des cils.» Autre option: adopter le gloss pailleté, qui augmente le volume des lèvres devenues un peu moins charnues avec les années. Et, pour rehausser nos traits de manière naturelle, on se tourne vers les illuminateurs sans paillettes, en poudre ou en stylo. 

Sérum à lèvres repulpant Plump FX Bisou, de Jouviance (32 $).

Collection de mini-brillants à lèvres Gloss Bomb, de Fenty Beauty (56 $).

Poudre banane illuminatrice, de Dermablend (36 $).

Palette hâle, blush et lumière Babe on Board, de Benefit (40 $).

 

Mieux vaut appliquer son cache-cernes après son fond de teint. 

VRAI ET FAUX. Certaines personnes préfèrent appliquer leur fond de teint en premier, pour uniformiser leur peau, puis compléter avec un cache-cernes, tandis que d’autres préfèrent camoufler leurs cernes avant de poursuivre avec le fond de teint. «Les deux méthodes fonctionnent, mais si nos cernes sont très colorés, il vaut mieux commencer par l’étape du correcteur avec un stick couleur pêche.» On enchaîne avec un cache-cernes de la même couleur que notre peau, et on applique une poudre pour fixer le tout. Dans le cas où on commence par le fond de teint, on peut prendre «une éponge réutilisable légèrement humide pour bien fondre le tout ensemble, surtout lorsque notre cache-cernes est plus clair». Ainsi, la zone sous l’œil sera illuminée sans démarcation.

Fond de teint cushion Parure Gold effet rajeunissant, de Guerlain (73 $).

Cache-cernes liquide Magic Away, de Charlotte Tilbury (38 $).

 

La poudre bronzante s’applique sur tout le visage. 

FAUX. «Si on applique sa poudre bronzante partout sur le visage, la solution est simple: on se tourne vers un autobronzant à la place!» La poudre bronzante sert à rehausser le bronzage… et non à le créer. «Sur un teint porcelaine, il vaut d’ailleurs mieux privilégier le fard à joues.» Si on désire décupler notre hâle et obtenir un effet naturel, on s’arme d’un large pinceau souple et d’une poudre bronzante sans paillettes. On l’applique en utilisant la technique du 3: «En partant du front, on descend sur la joue et on poursuit vers le menton.»

 

Les pinceaux et éponges de maquillage se nettoient après chaque utilisation.

VRAI. «Mais je ne connais personne qui le fait!» Les pinceaux nécessitant le plus d’attention sont ceux qui servent à appliquer les produits gras et liquides comme le rouge à lèvres, l’eyeliner, le cache-cernes et le fond de teint. On gagne donc à les nettoyer après chaque utilisation. Pour les pinceaux à fards en poudre, on peut utiliser un nettoyant à sec quelques fois par semaine avant de les laver en profondeur une fois par mois. Pour ce faire, on les frotte doucement «sur un savon en barre à l’huile d’olive, on déloge la saleté avec nos doigts, on rince bien et on les fait sécher à plat». On procède de la même façon pour les éponges, avant de les laisser sécher à l’air libre plutôt que dans leur emballage d’origine, pour éviter les moisissures.

Ensemble de pinceaux à deux embouts, de Quo (45 $).

Ensemble de pinceaux, de It Cosmetics (89 $).

Le rouge à lèvres rouge sied bien à tout le monde.

VRAI… si on trouve le bon! Comment choisir une teinte qui nous convient? «On doit entraîner notre œil à voir deux choses: l’intensité et le sous-ton.» Pour choisir notre rouge de rêve, on sélectionne quatre ou cinq tubes différents et on les porte à notre visage (c'est encore mieux si on peut les essayer!), en s’arrêtant sur la nuance qui nous donne le plus bel éclat. Si les rouges bleutés tendent à faire paraître les dents plus blanches, les rouges plus rosés ont l’avantage d’égayer le teint. «Indémodable, le rouge à lèvres rouge reste un classique pour Noël et les grandes occasions.»

Ensemble soin des lèvres à l’agave, de Bite Beauty (9 $).

Duo lèvres rouge Lip Artiste, de Laura Mercier (36 $).

Rouge à lèvre cachemire, collection Rêve de kimono, de Clé de Peau (80 $).

Rouge Allure, nuance Rouge Spectaculaire, de Chanel (55 $).

Rouge à lèvres Lunaison Goldie Red, de Gucci (60 $).

Bouquet de mini-rouges couleurs des fêtes, de Shiseido (68 $).

 

Ongles

Notre experte: Marie-Anne Pupier, experte principale en esthétique au bar beauté The Ten Spot du Mile End, à Montréal.


 

Se tremper les doigts dans l’eau glacée aide à faire durcir le vernis.  

VRAI, à condition de l’appliquer en couche fine et d’attendre cinq minutes avant de tremper nos doigts dans l’eau glacée. «Cela aide à durcir la couche du dessus et à éviter les petites encoches.»

Vernis de protection Diorific Happy 2020, de Dior (34 $).

Vernis longue durée Vinylux Crystal Alchemy, de CND (13,99 $).

Vernis Miracle Gel Golds, de Sally Hansen (11,95 $).

 

Il n’est pas recommandé de se couper les cuticules. 

VRAI ET FAUX. «Il faut d’abord savoir reconnaître les cuticules mortes de celles toujours nécessaires à la protection de l’ongle.» On trempe nos doigts dans l’eau chaude et on repousse délicatement les peaux mortes en partant du milieu de l’ongle. «Les cuticules fines et blanches se décollent parfois d’elles-mêmes: ce sont celles qu’on peut couper.» Pour le reste, on évite d’y toucher!

 

On ne devrait limer nos ongles que dans un seul sens. 

VRAI ET FAUX. Selon l’experte, on peut limer dans les deux sens pour raccourcir l’ongle dans un premier temps et finir en limant dans une seule direction pour finaliser sa forme. «Ainsi, on protège la structure de l’ongle et on évite les dédoublements.» 

 

Il est préférable de conserver le vernis à ongles dans le réfrigérateur. 

VRAI. Cela permet de préserver sa texture et sa couleur. «La chaleur peut nuire aux pigments et faire se séparer les différentes composantes du vernis.»

 

Le vernis empêche les ongles de respirer et ralentit leur vitesse de pousse.

VRAI ET FAUX. Les ongles continuent toujours de pousser à la même vitesse, mais «comme le vernis les prive de lumière et d’air, ils peuvent devenir secs et cassants.» On devrait donc donner un répit à nos ongles, peu importe le type de vernis utilisé à la maison ou au salon. Au retrait du vernis, on analyse nos ongles: «S’ils sont un peu secs, fragiles, et présentent de petites taches blanches, une pause s’impose.»

Line est mise en beauté par l’artiste maquilleur Jean-François CD. Peau: gel yeux effaceur de cernes visibles Wrinkle Warrior (Kate Sommerville), huile visage C.E.O Glow, sérum éclaircissant C.E.O éclat Rapid Flash et crème hydratante riche C.E.O (Sunday Riley). Yeux: palette de fards à paupières Gold (Natasha Denona) et crayon pour les yeux 24/7 (Urban Decay). Teint: cache-cernes Ultra HD (Make Up For Ever), fond de teint soyeux et lumineux (Armani), fond de teint Lightbulb Essence (Shu Uemura), bâton glow fard à joues et illuminateur Soleil Neige et duo contour Sculpter et illuminer (Tom Ford). Lèvres: baume luxueux pour les lèvres Pro Kiss'r (Fenty) et le côté fard à joues du bâton glow fard à joues et illuminateur Soleil Neige (Tom Ford). 



Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Beauté: mythe ou réalité?

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires