Débusquez les fausses nouvelles!

Débusquez les fausses nouvelles!

Courtoisie

Pas toujours simple de distinguer le vrai du faux quand on navigue dans un océan d’informations. Conseils et astuces avec Colette Brin et Marie-Ève Carignan, expertes de la question.

«Selon certaines sources, les fausses nouvelles circulent deux fois plus vite que les vraies nouvelles», affirme Marie-Ève Carignan, Professeure au département de communication de l’Université de Sherbrooke et directrice du Pôle médias de la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents. Ce qui explique la rapidité avec laquelle elles se répandent: elles sont beaucoup vues, beaucoup partagées et donc, favorisées par l’algorithme de Facebook, notamment. 

Comment faire pour se prémunir contre cette désinformation parfois difficile à déceler? En adoptant des stratégies avant de croire ou de partager une nouvelle. «Évaluez la source et analysez vos préjugés, ce sont les principales étapes pour vous aider à les repérer», rappelle la Professeure titulaire et directrice du Centre d’études sur les médias à l’Université Laval, Colette Brin.

Pour les deux expertes, le constat est le même. Dans un contexte aussi stressant que celui de la pandémie, les gens sont surexposés à l’information, se posent des questions et surtout, manquent de réponses et cherchent à les trouver eux-mêmes. La meilleure défense? Rester alerte et bien choisir ses sources! 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre site Citoyen branché pour consulter le webinaire Débusquez les fausses nouvelles en entier.