Apéros tout nouveaux!

Jennifer Pallian via Unsplash

Envie de renouveler un peu nos classiques à l’heure de l’apéro? Conseils d’experts et suggestions de la rédaction!

De plus en plus, le «manger sain» s’affirme dans nos assiettes. Il s’inscrit désormais aussi dans nos verres, avec des apéros faisant la part belle aux fleurs, dont la lavande, la fleur d’hibiscus, et surtout, la fleur de sureau, cette plante médicinale antioxydante très prisée des Amérindiens. Pour le chroniqueur de vins Ronald Georges, la fleur de sureau est LA vedette de cet été. Elle parfumera avec bonheur les mocktails, ces cocktails non alcoolisés à base de plantes, d’épices, de fruits et d’eau gazeuse. «La consommation de la fleur de sureau augmente chez nous. Avec la tendance actuelle des cocktails et de la mixologie, cette plante est très utilisée dans des mélanges à base de prosecco, de blanc ou de champagne, et même de bière.» La suggestion de Ronald: liqueur de fleur de sureau St-Germain, produite en France (code SAQ: 11918925).

Autre boisson tendance 2018, le gamay, ce cépage noir français d’origine bourguignonne et planté dans le Beaujolais. «Boire du rouge en apéritif est toujours intéressant. On en trouve à des prix plutôt raisonnables pour une bonne qualité sans complexe.» Des bons choix? Le Tango Vignoble Côte de Vaudreuil 2014 (code SAQ: 12981379), «un vin aux arômes généreux de cassis, de bleuets, de café et de cerise noire à déguster avec des charcuterie » ou le Domaine de La Charmoise Touraine Gamay 2017 (code SA : 00329532), «très frais, à saveur de petits fruits rouges».

Selon le magazine anglais Decanter, bible mondiale du vin, le lambrusco serait la boisson à déguster absolument en 2018. Ce mousseux italien n’a pourtant pas toujours eu bonne réputation, à cause de sa production industrielle par le passé. Composé notamment du cépage Lambrusco Grasparossa cultivé dans les régions montagneuses, ce vin effervescent existe aussi bien blanc, rosé que rouge. On goûte par exemple le mousseux rouge Cantina di Sorbara Lambrusco di Sorbara Omaggio a Gino (code SAQ: 13586186). Très effervescent et frais, à l’arôme fruité, il ravira nos palais.

«Le rosé continue par ailleurs à connaître un bel engouement chez nous: ses ventes sont en forte croissance. Les consommateurs se rendent maintenant compte qu’on peut le consommer toute l’année, et pas seulement en été. Les blancs remportent également un succès toujours grandissant. Sans oublier les mousseux, au prix souvent bien moindre que le champagne, mais avec toujours ce côté festif et détente des bulles. L’idéal en apéro en kir, par exemple.»

Dans le domaine des spiritueux, la vodka, le gin et vermouth gardent la cote, surtout qu’on en trouve d’excellents fabriqués au Québec qui font la joie des mixologues et des consommateurs. Ainsi la vodka Oshlag, produite dans le quartier d’Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal même (code SAQ: 13117793)! «Une vodka houblonnée, légèrement amère aux saveurs en bouche de pamplemousse, de poire, thé vert, et de notes florales et de résine de pin.» Côté vermouths, notre expert recommande le Val Caudalies Vermouth blanc, produit dans les Cantons de l’Est (code SAQ: 12863014). «Le sec, pas le doux. Une idée de cocktail de Guillaume, l’un des associés du domaine: on le combine avec du jus de melon et un bâtonnet de concombre pour la décoration.»

Testé par la rédaction

Populaire depuis plus d’un demi-siècle au Québec, Mouton Cadet renouvelle son style avec le millésime 2015. Le célèbre vignoble de Bordeaux propose un blanc plus rond et gourmand, mais toujours aussi élégant. 14,65 $ à la SAQ.

Les amateurs de Prosecco seront ravis de découvrir le Fiol, un rafraîchissant mousseux produit au domaine du comte vénitien Gian Luca Passi de Preposulo, qui a épousé l’actrice Jessica Chastain l’été dernier. 15,55 $ à la SAQ.

La sommelière Jessica Harnois enrichit sa gamme , du vin de qualité vendu en épicerie avec un rosé léger du sud de la France, parfait pour l’été: le Bù Gris de Grenache. 15 $, vinsbu.com.

Autre chose, c’est ce que propose Unibroue avec sa bière inédite du même nom, lancée juste à temps pour l’été. Cette IPA à la pêche houblonnée à froid pour préserver au mieux ses arômes se révèle des plus rafraîchissantes. 4,99 $ les 625 ml, unibroue.com.

Pour une sangria qui change, on mise sur le vermouth de cidre blanc Rouge Gorge. Ce produit 100 % québécois du Domaine Lafrance permet notamment de concocter une délicieuse sangria pamplemousse-menthe. Pour un pichet (60 oz), on en mélange 6 oz avec 4 oz de jus de pamplemousse rose, 1 ½ oz de jus de citron, 3 oz de miel d’agave, 3 traits d’amer d’orange et genièvre, puis on allonge avec 1 L d’eau pétillante et on décore de feuilles de menthe fraîche. 21,75 $ à la SAQ.

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Apéros tout nouveaux!

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires