3 sorties culturelles à faire en janvier

3 sorties culturelles à faire en janvier

Krists Luhaers via Unsplash

Du cinéma au théâtre, en passant par l'art visuel, on ne risque pas de s'ennuyer en janvier! 

Il était une fois des gens heureux

On a connu Les Plouffe à travers les pages du roman de Roger Lemelin, en version radio et en feuilleton télé, et les images du regretté cinéaste Gilles Carle. Mais la famille la plus célèbre du quartier Saint-Sauveur, à Québec, n’avait encore jamais investi les planches. Longuement espéré, l’ambitieux projet de l’équipe du Trident se concrétise enfin. L’adaptation d’Isabelle Hubert sera mise en scène par Maryse Lapierre. Renaud Lacelle-Bourdon devient Ovide, l’intellectuel épris d’opéra, Gilles Renaud incarne le père Théophile et Marie-Ginette Guay, la pieuse Joséphine. Sur fond de conscription, de mainmise du clergé et de combats syndicaux, la saga de ce clan tissé serré témoigne d’un moment charnière de notre histoire. Du 14 janvier au 8 février. Info et billetterie au 418 643-5873 ou à letrident.com.

De Louisa à Greta

Paru en 1868, le roman Les quatre filles du docteur March, de Louisa May Alcott, a été un succès instantané. Chaque génération ou presque a chéri une de ses multiples adaptations, que ce soit au grand ou au petit écran, ou en dessin animé. L’égérie du cinéma indépendant Greta Gerwig (nommée aux Oscars pour son film Lady Bird) propose maintenant la sienne, qu’on dit la plus féministe de toutes. Il nous tarde de redécouvrir les tribulations de Meg, l’aînée (Emma Watson), de l’intrépide Jo (Saoirse Ronan), de la benjamine Amy (Florence Pugh), de la timide Beth (Eliza Scanlen) et de l’amoureux éconduit Laurie (Timothée Chalamet). À cette distribution étoilée s’ajoutent Laura Dern dans le rôle de la mère veillant au grain en l’absence du père, parti à la guerre de Sécession, et Meryl Streep dans celui de la riche tante Joséphine. En salle le 25 décembre.

Géométrie variable

En 1955, il cosignait le Manifeste des plasticiens, véritable parti pris pour la peinture géométrique, où les formes, les lignes, les textures remplaçaient la figuration. En près de 60 ans de carrière, Jean-Paul Jérôme a créé quelque 5000 œuvres: toiles, sculptures, dessins. Le Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul lui rend hommage avec une rétrospective qui en expose 70. Un véritable antidote à la grisaille hivernale! Jean-Paul Jérôme – Explorer l’abstrait. Jusqu’au 31 mai. Info au 418 435-3681 ou à macbsp.com. 

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

3 sorties culturelles à faire en janvier

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires