3 lectures d'été à dévorer

3 lectures d'été à dévorer

Link Hoang via Unsplash

À la recherche du roman qui nous tiendra en haleine cet été? On pige parmi ces trois suggestions, toutes plus fascinantes les unes que les autres.

 

En quarantaine

En 1847, Grosse-Île, en aval de Québec, devient une sorte de «rempart contre la maladie» en retenant pour un temps des milliers d’immigrants irlandais qui tentent de fuir la famine, le typhus et la dysenterie. Ces événements servent de toile de fond à l’histoire d’un couple, Pierre Duhamel, médecin, et Antoinette, infirmière. Aidés par d’autres Canadiens-français, ils soulagent des souffrances, sauvent des vies – et gardent confiance, même quand ils sont touchés de près par l’épidémie. 

Micheline Duff, Les semeurs d’espoir, Éditions Québec Amérique (218 p., 24,95 $ ou 16,99 $ en version numérique). 


La séparation

Anne-Marie sait que Théo, 18 ans, quittera le cocon familial à plus ou moins long terme. Or, ce jour triste pour elle est maintenant arrivé. «Cette peur ancestrale des mères», pour qui le grand départ de leur «petit» cesse d’être une simple hypothèse pour devenir réalité, l’envahit et lui crève le cœur. Avec sa sensibilité coutumière, Philippe Besson (Dîner à Montréal) nous fait vivre intensément l’émotion et les réactions de cette mère qui pense avoir désormais perdu son «bonheur des gens ordinaires». 

Philippe Besson, Le dernier enfant, Éditions Julliard (210 p., 29,95 $ ou 21,99 $ en version numérique). 


Presque toute la vérité

Kate, technicienne de scènes de crime, apprend à ses dépens que fouiller dans le téléphone intelligent de son mari n’est pas la meilleure chose à faire! Jusque-là, les vacances estivales passées entre copains de toujours ont été idylliques. Mais désormais, une ombre plane. Et bientôt, les amis se croiseront sans plus se rencontrer. La suspicion s’est installée dans la tête de Kate et l’entraîne vers de sérieux dérapages. Pas de fumée sans feu? Le pire ne viendra pas d’où l’on croit. On retient son souffle. 

T. M. Logan, Holiday – Sept jours. Trois couples. Un meurtre, Éditions Hugo Thriller (463 p., 29,95 $ ou 19,99 $ en version numérique).