5 conseils pour désencombrer notre espace

5 conseils pour désencombrer notre espace

iStock

Passer d’une maison unifamiliale à une résidence veut souvent dire qu’on doit se départir de certains objets. C’est l’occasion de faire le grand ménage et de repartir à neuf – ou presque. On suit ces 5 astuces pour déménager sans s’encombrer.  

Objectifs clairs

Veut-on se débarrasser de nos meubles trop gros? Donner une partie de notre bibliothèque? Vider le cabanon? Commencer l’opération désencombrement avec une liste claire permet de rester concentré sur nos objectifs et surtout, de bien se préparer. On peut même se faire un plan selon les catégories d’objet dans la maison. «Autrement, on risque de déplacer des objets d’une pièce à l’autre, sans véritablement écrémer. Si on se concentre sur un type de choses, on se donne une structure, on a une meilleure vue d’ensemble et le tri se fait plus facilement», proposait Ève Martel en entrevue dans nos pages. 

Ménage éclair

Incapable de se pencher sur le projet sans se décourager? On vise des 5 à 10 minutes par jour de tri, où on se concentre pleinement sur notre ménage. Ça paraît peu, mais si on s’y met vraiment et surtout, qu’on prévoit d’avance, on pourra épurer nettement plus efficacement et surtout, on se donne le temps de vraiment réfléchir à nos besoins en vue d’un déménagement en résidence. 

Fini les papiers! 

On garde encore nos papiers d’impôts de 1999? Il est peut-être temps de trier nos papiers importants et surtout, de jeter ce qui ne nous sert plus. On appelle une compagnie de déchiquetage ou on déchiquète nous-mêmes ces papiers qui révèlent des informations privées sur nous, mais qui ne servent plus. On met aussi au recyclage des vieux catalogues et menus de restaurant dans lesquels on n’a jamais commandé.

Opération sac de poubelles

On attrape un sac de poubelles et on passe à travers la maison en y mettant des objets qu’on souhaite donner à des organismes. L'objectif est de le remplir au complet. Un vieux bibelot? Il fera le bonheur de quelqu’un! Un ensemble de coutellerie qui ne nous a jamais servi? Il embellira la table d’un autre.

Adieu, vêtements oubliés

L’instinct de conserver des vêtements qui ne nous font plus depuis belle lurette dans l’espoir de rentrer à nouveau dedans ne mène à rien. On fait le tour de notre garde-robe et on passe au suivant ce qui est trop petit, trop grand ou tout simplement pas porté depuis un an. Évidemment, comme dans tout tri, on peut s’accorder de conserver des vêtements qui ont une valeur sentimentale, comme une robe de mariée ou un uniforme qu’on porté toute notre carrière.