Parkinson: du soutien aux proches aidants

Parkinson: du soutien aux proches aidants

Scott Broome via Unsplash

Depuis 2004 à Montréal, et depuis cet été à Laval, l’organisme Parkinson Montréal-Laval offre gratuitement des services de soutien aux proches aidants de gens souffrant de la maladie de Parkinson. Car si environ 25 000 personnes sont atteintes de la maladie au Québec (dont 10 000 à Montréal), ce sont quelque 100 000 personnes au total qui sont touchées directement si on compte les proches aidants. 

«C’est ce qu’indiquent les données de 2012 et on estime que ces chiffres vont doubler d’ici 2023 avec le vieillissement de la population», révèle Elizabeth Lapointe, conseillère aux proches aidants pour l’organisme. «La maladie touche deux fois plus d’hommes que de femmes, généralement les 60 ans et plus, mais elle peut commencer plus tôt.» La maladie est souvent divisée en sept phases. «C’est vers les phases 4 et 5 que l’épuisement peut devenir important, explique Mme Lapointe, car éventuellement, la personne atteinte ne sera plus capable de s’habiller, de se laver et de manger par elle-même, parce que les tremblements – ou la rigidité ou la douleur – deviennent trop instenses, tandis que les risques de chutes augmentent».

Parmi les services que propose l’organisme, mentionnons l’écoute bienveillante; des informations et des ressources; des stratégies d’adaptation; de l’aide pour prévenir ou affronter l’épuisement; des rencontres individuelles avec les proches aidants (en personne ou au téléphone); et enfin, des groupes de soutien. Ces services et le suivi psychosocial, gratuits et confidentiels, sont offerts par une conseillère aux proches aidants qualifiée. Info: 514 868-0597 ou parkinsonmontreal-laval.ca.

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Parkinson: du soutien aux proches aidants

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires