Vivre sans lunettes après 50 ans

Vivre sans lunettes après 50 ans

shutterstock.com

Myopie, hypermétropie et astigmatisme: un laser sans lame

«L’oeil fonctionne à la manière d’un appareil photo: la cornée et le cristallin assurent la mise au point de l’image, tandis que la rétine capture l’image comme la pellicule d’une caméra, indique le Dr Steven Carrier, président de l’Association des optométristes du Québec. Mais pour qu’on puisse voir clairement, l’image doit être focalisée de façon précise sur la rétine. Sinon, il en résultera un problème de réfraction, comme une myopie, une hypermétropie ou un astigmatisme.» Ces problèmes découlent principalement d’une mauvaise courbure de la cornée, qu’il est possible de corriger par la chirurgie.

Au Québec, environ 95% des interventions sont réalisés avec la technique Lasik. «Cette correction de la vision se fait en deux étapes, explique le Dr Marc Mullie, chirurgien à la Clinique Laservue. On anesthésie l’oeil avec des gouttes, puis on découpe et soulève une fine lamelle (capot ou flap) de la cornée. En lieu et place du microkératome, l’instrument à lame utilisé conventionnellement, de plus en plus de chirurgiens se servent d’un laser femtoseconde, sans lame, à la coupe beaucoup plus fine et précise. Cette méthode minimise les risques de complica¬tions associés à la lame, tout en gardant le tissu cornéen plus lisse, plus uniforme et plus stable. Elle diminue également le taux de retouche de 5% à 1%. Par la suite, on sculpte la cornée avec un laser à excimère pour en modifier la courbure en retirant de fines couches de tissu cornéen. En cas de myopie, la courbure sera aplatie. On la rendra plus bombée chez les hypermétropes. Et aplatie à certains endroits, bombée à d’autres pour les astigmates.» Une fois remise en place après la correction, la lamelle adhère immédiatement à la surface de l’oeil. L’intervention com¬plète (les deux yeux) dure une quinzaine de minutes. 

Quand le trouble de la vision est trop sévère pour une chirurgie au laser, d’autres techniques prennent le relais. En cas d’hypermétropie importante, le chirurgien enlèvera le cristallin et le remplacera par une lentille intraoculaire monofocale ou multifocale. Pour rectifier une forte myopie, il implantera une lentille phaque entre le cristallin et l’iris, sans toutefois retirer le cristallin. 

Vision d’avenir

Le laser a révolutionné l’ophtalmologie! Au cours des dernières années, de nouvelles technologies ont été adoptées, dont ce laser femtoseconde qui permet des interventions de plus en plus sécuritaires et rapides. «Nous verrons bientôt apparaître des lentilles intraoculaires multifocales avec des dioptries encore plus précises pour assurer une meilleure vision postopératoire, affirme le Dr Gagné. On mise aussi beaucoup sur un gel oculaire imitant le fonctionnement et l’élasticité du cristallin, qui pourrait éventuellement remplacer les lentilles et permettre des incisions encore plus microscopiques.» Ce n’est donc qu’un début!



Pages :

3

Commentaires

Pas éternel

J'ai eu l'opération il y a 10 ans pour corriger l'hypermétropie, et la myopie. Maintenant je dois recommencer à porter des lunettes même pour voir au loin. Alors il ne faut pas se faire trop d'illusions sur la durabilité de l'opération. Je suis retournée pour refaire la chirurgie et on me dit que ce n'est pas possible.

operation

J'ai un ami qui est passé par la procédure, tout comme Mme. Hélène Smith. Sa vue aujourd'hui est pire. Il voit des halos autour des lumières qu'il n'a jamais vu auparavant. Il ne peut pas conduire la nuit. Son chirurgien dit ne peut rien faire. D'autres chirurgiens refusent de le voir .... probablement parce qu'ils ne veulent pas être impliqués. Il semble que cette procédure doit être améliorée avec une garantie pour corriger les défaillances sans frais supplémentaires.

Je voulais me faire cette opération

Merci de vos commentaires vous deux ci-haut!
Je prendrai davantage d'infos, je n'ai que 59 ans avec lunettes.