Viagra: des effets pervers?

iStockphoto.com

Résistances et demandes...

Résistances

Les résistances des femmes concernant la nouvelle vigueur de leur époux ont fait l’objet de nombre de caricatures et de dessins humoristiques. L’un des plus connus représente un homme qui demande du Viagra à son médecin, alors que sa femme, en retrait, brandit une pancarte sur laquelle on peut lire: «Dites non!»

L’an dernier, alors que l’on célébrait les 10 ans du Viagra, The Observer reprenait une lettre publiée dans le courrier des lecteurs de plusieurs quotidiens américains: «J’ai 62 ans, je suis mère de 6 enfants aujourd’hui adultes. Il y a 2 ans, quand j’ai commencé à voir diminuer l’ardeur de mon mari, qui a 64 ans, ce fut une immense joie pour moi. Et qu’est-il arrivé? On a inventé un médicament du nom de Viagra, et voilà mon satyre de mari à nouveau en selle. J’aime vraiment mon mari, mais j’estime avoir mérité du repos. Sans compter que ce médicament coûte 10$ la pièce. La semaine dernière, il en a pris 4...»

Comme cette dame, plusieurs femmes se sont accommodées de la dysfonction érectile de leur conjoint. En paix avec leur propre libido ralentie, elles n’éprouvent pas le besoin pressant d’une vie sexuelle active et sont désarmées devant les demandes enflammées de leur conjoint. D’autant plus qu’au début, «les hommes vivent souvent une phase Rambo, explique Diane Brouillette. La pénétration leur a manqué. Ils ont envie de faire l’amour tout le temps et se précipitent de peur de perdre leur érection, en oubliant les préliminaires et les jeux amoureux.» Ce qui laisse leur partenaire insatisfaite, alors qu’une telle hâte est injustifiée étant donné que l’effet du médicament dure quatre heures et même davantage! Lorsque le couple est sain, les époux sont capables d’en parler et finissent par s’ajuster.

Demandes...

Après des années d’intimité sexuelle satisfaisante, des couples passent, au fil du temps, à une chaste cohabitation qui leur convient. «Certains couples vivent très bien cette baisse, ou même cet arrêt de sexualité, note Diane Brouillette. Ils ont du plaisir ensemble, ils voyagent, partagent des activités. Ils n’ont plus le goût de faire l’amour et s’en portent bien.» Dans ce contexte, comment réagira un mari que sa femme presse tout à coup de prendre du Viagra? «Si cela crée un conflit, c’est que le couple ne va pas si bien, soutient la sexologue. Il faut voir pourquoi le désir a baissé. Généralement, un couple qui va bien trouvera ensemble des solutions.»



Pages :