La radiologie d'intervention

iStockphoto.com

Un peu d’histoire

Au Québec, la radiologie d’intervention a fait son apparition au début des années 1980. «Les premières interventions consistaient à insérer des ballons dans les artères afin de les débloquer, raconte la Dre Marie-France Giroux. Elles ont été faites par une équipe l’Université de Montréal.» La spécialiste ajoute que c’est grâce à la radiologie d’intervention que l’angioplastie coronarienne – cette technique qui permet d’ouvrir les artères du cœur sans avoir recours à une intervention chirurgicale – a fait son apparition. Aujourd’hui, cette intervention n’est pratiquée que par les cardiologues.

Par la suite, grâce notamment à la miniaturisation des instruments, les interventions pouvant être effectuées par les radiologistes se sont multipliées. «Contrairement à la plupart des spécialités, la nôtre n’est pas en lien avec le traitement d’un organe spécifique, mais plutôt avec une manière de faire», explique la Dre Giroux. En fait, les radiologistes d’intervention pourraient toucher à tous les organes, à la condition d’être en mesure de les atteindre en étant guidés par les techniques d’imagerie dont ils disposent et capables de régler le problème à l’aide de leurs minuscules instruments.

Aujourd’hui, la radiologie d’intervention est pratiquée dans plusieurs hôpitaux du Québec, notamment dans les hôpitaux universitaires. Les personnes qui s’y adonnent sont des médecins radiologistes (ou neuroradiologistes) spécialisés en radiologie d’intervention. Plusieurs ont acquis cette spécialité aux États-Unis, où la radiologie d’intervention est reconnue comme sous-spécialité médicale à part entière. «Nous offrons aux patients une autre solution que la chirurgie», conclut la Dre Giroux.



Pages :

1

Commentaires

radiologie dintervention

Bonjour! Jai rapidement besoin d'aide! Ma mere est atteite dun cancer au niveau du trijumeau , et elle est condamnée a mourir. De mon coté, jai contacté le dr.Vogl en Allemagne et il m'a dit qu'il peut la traiter( tout dependant du developpement du cancer ect) avec de la perfusion . Mais sans aller en allemagne, exuste t-il un radiologiste d'intervention qui pourrait prendre ma mere en charge ici au Canada?