La dégénérescence maculaire

iStockphoto.com

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) affecte de 25 à 30 millions de personnes dans le monde, et 1 million de Canadiens. La maladie touche de 1% à 2% des personnes de 50 à 65 ans, 10% des 65 à 75 ans et 25% des 75 ans et plus.

«C’est un enjeu de santé publique important, soutient le Dr Pierre Labelle, ophtalmologiste et coauteur de DMLA, la dégénérescence maculaire liée à l’âge, publié en 2010 (Annika Parance Éditeur), dont sont tirés ces chiffres pour le moins impressionnants.

Un enjeu de santé publique car, si la DMLA ne rend pas complètement aveugle, elle réduit considérablement la vision et peut, dans certains cas, affecter l’autonomie et la qualité de vie des patients.

La dégénérescence maculaire (DMLA) est une atteinte de la macula, la partie la plus sensible de la rétine qui assure la vision centrale et dont dépend la vision de précision nécessaire pour enfiler une aiguille, lire, etc.



Pages :

2

Commentaires

Liseuse

Je vis au seuil de la pauvreté. Combien coûte une liseuse?

Le problème avec la

Le problème avec la dégénérescence maculaire c'est que certains optométristes refusent de référer les patients âgés (plus de 85 ans) à des ophtalmologistes pour ne pas surcharger le système de santé et préfère dire à ces patients qu'il n'y a rien à faire alors qu'il y a des traitements qui peuvent sinon guérir au moins ralentir le processus. Il me semble aussi que les Cliniques privées d'ophtalmologie ne devraient pas exiger une référence d'un optométriste puisque le patient est prêt à payer pour les soins. Aux États-Unis si tu veux rencontrer un ophtalmo tu y vas et tu paies, ici, si l'optométriste te refuse un papier pour référence tu ne peux pas rencontrer un ophtalmologiste, quelle injustice!