La chiropratique pour l'équilibre neuro-musculo-squelettique

La chiropratique pour l'équilibre neuro-musculo-squelettique

iStockphoto.com

Qu’est-ce que la chiropratique? 

Le chiropraticien travaille principalement au niveau de la colonne vertébrale. Car une des fonctions de la colonne est de protéger la moelle épinière, d’où émergent les nerfs qui innervent les muscles, tissus et organes du corps. Tout dérangement à la colonne risque d’atteindre le système nerveux: un faux mouvement, une mauvaise posture ou une chute, par exemple, peuvent provoquer un mauvais alignement ou un déplacement d’une ou de plusieurs vertèbres, qui, à leur tour, peuvent comprimer, irriter ou coincer un nerf. Ce blocage risque d’affecter la circulation de l’influx nerveux dans le nerf en question et, par conséquent, de causer de la douleur ou un mauvais fonctionnement du muscle ou de l’organe rejoint par ce nerf. En apportant des corrections à la colonne vertébrale, le chiropraticien rétablit le passage de l’influx nerveux et optimise les fonctions du système nerveux. 

Il existe trois phases dans le traitement chiropratique. «D’abord, il y a la phase de soulagement, explique Marie-Hélène Boivin, chiropraticienne. Les soins sont intensifs afin d’éliminer la douleur, l’inflammation et l’oedème le plus rapidement possible, puis de redonner un peu de mobilité au patient. Le traitement peut s’arrêter là, mais, si on veut améliorer sa condition, il faudra passer à la deuxième phase: les soins correctifs. Le chiropraticien soumet le patient à une rééducation musculaire et posturale pour éliminer la cause. Finalement, arrive la phase de maintien. Les soins pratiqués mettent l’accent sur la prévention.» 



Pages :

1

Commentaires

Wow ! J'ai lu votre article

Wow ! J'ai lu votre article au complet, étant moi même impliqué dans le domaine de la chiropratie, j'ai trouver que c'etait très bien expliquer.

Merci pour cet excellent article.