Incontinence urinaire: incommodante, mais traitable!

iStockphoto.com

Les causes de l’incontinence urinaire

Les causes de l’incontinence urinaire

Les causes à l’origine de l’incontinence urinaire sont nombreuses. Certaines entraînent une incontinence temporaire ou amplifient une incontinence permanente. C’est le cas des infections urinaires. Aliments et liquides peuvent également irriter la vessie et favoriser l’incontinence. La constipation peut nuire aux muscles qui contrôlent la miction, en raison de la pression exercée par les selles sur la vessie. En outre, l’usage de certains médicaments – sédatifs, diurétiques, relaxants musculaires, antidépresseurs, etc. – occasionne parfois une incontinence. L’obésité également: l’excès de poids produit une pression continue sur la vessie et sur les muscles du plancher pelvien, ce qui les affaiblit.

Chez beaucoup de gens cependant, l’incontinence est un problème persistant. Diverses causes peuvent en être la source. Chez les hommes, un trouble ou une chirurgie de la prostate explique habituellement le phénomène. L’hypertrophie de la prostate est notamment fréquente chez les hommes de plus de 40 ans. Or, la prostate hypertrophiée peut bloquer le flot d’urine dans l’urètre, d’où des mictions plus fréquentes, un jet plus faible et, parfois, une incontinence par impériosité ou regorgement.

Chez les femmes, l’incontinence à l’effort résulte le plus souvent d’un affaiblissement des muscles du plancher pelvien, fréquent après un accouchement, une chirurgie gynécologique – les organes de reproduction et la vessie sont soutenus par plusieurs muscles communs – ou durant la ménopause, en raison des changements hormonaux.

La vessie hyperactive s’explique notamment par le relâchement des muscles vésicaux. Chez certains individus, une blessure ou une maladie neurologique peut être en cause: la transmission d’influx nerveux entre le cerveau et l’appareil urinaire joue en effet un rôle important dans le fonctionnement de la vessie.

Mais qu’importe la raison, si vous pensez souffrir d’incontinence urinaire, il faut en discuter avec votre médecin. Il s’assurera d’abord qu’il n’y a pas de problème sous-jacent. Puis, une fois le diagnostic posé, il déterminera le type d’incontinence, ainsi que la cause, et proposera un traitement adéquat.



Pages :