Femmes et maladies cardiovasculaires: facteurs de risque

Les principaux facteurs de risques

Alcool. Une trop grande consommation d’alcool peut faire monter la tension artérielle et agmenter le risque d’obésité, de maladies du cœur et d’AVC.

Carence en œstrogènes. En vieillissant, les œstrogènes qui protégeaient les femmes en partie contre les maladies cardiovasculaires et les AVC commencent à manquer.

Cholestérol. Un taux élevé de mauvais cholestérol (LDL) peut favoriser la formation, sur les parois des artères, de plaques qui peuvent en venir à bloquer la circulation sanguine.

Diabète. Près de 6% des Canadiennes âgées de 46 à 64 ans ont reçu un diagnostic de diabète, une proportion qui grimpe à 13% chez les 65 ans et plus. Une femme atteinte de diabète de type 2 court huit fois plus de risques de souffrir d'une maladie cardiaque qu’une femme non diabétique.

Hypertension artérielle. Les femmes atteintes d’hypertension artérielle risquent 3,5 fois plus de souffrir d’une maladie du cœur que celles qui ont une tension artérielle normale.

Manque d’exercice. Pratiquée régulièrement (de 30 à 60 minutes tous les jours ou presque), l’activité physique réduit le risque de maladie cardiaque et d’AVC, et contribue à maintenir un poids santé, à abaisser la tension, à diminuer le taux de cholestérol et à maîtriser le stress. Près de 50% des Canadiennes âgées de 12 ans et plus sont sédentaires. Seulement 43% des personnes âgées de plus de 65 ans sont actives. Or, être actif, c’est réduire ses risques de crise cardiaque de 35% à 55%.



Pages :

1

Commentaires

Pression artérielle 173 /098 pouls 100

C'est tu dangereux