Cancer du sein: perspectives encourageantes

iStockphoto.com

Même si le mot cancer n’évoque que des pensées négatives et un ciel orageux, il n’y a pas que des mauvaises nouvelles à se mettre sous la dent. Pour preuve, depuis 1993, les cas de cancer du sein au pays n’augmentent plus. Ils régressent plutôt de 2 % par année. Le nombre de femmes qui en meurent diminue régulièrement. Aujourd’hui, globalement, c’est 1 femme sur 9 qui risque d’avoir le cancer du sein au cours de sa vie et 1 femme sur 27 qui en mourra. Le taux de survie se situe pour sa part à 88 % sur 5 ans et à 80 % sur 10 ans.

Diagnostic précoce

Autre perspective intéressante: les chiffres sont encore plus encourageants quand le cancer est détecté rapidement. Même si l’auto-examen permet à tout le moins de bien connaître l’état normal de ses seins et, par conséquent, de détecter tout changement et toute anomalie, il n’en reste pas moins que les examens professionnels sont encore plus fiables.

Si vous avez moins de 50 ans, discutez avec votre médecin de votre risque personnel. Trop de femmes encore n’informent pas leur médecin de famille de leurs antécédents familiaux de cancer du sein. Faites-vous examiner les seins par un professionnel de la santé au moins aux deux ans. Si vous avez de 50 à 70 ans, la Société canadienne du cancer vous recommande de subir une mammographie aux 2 ans. Après 70 ans, demandez au médecin quel dépistage il vous recommande.

Un programme important

Prenez au sérieux le programme québécois de dépistage du cancer du sein. Toute femme qui atteint 50 ans au Québec reçoit du ministère de la santé une lettre l’invitant à se soumettre à une mammographie. Cette lettre fait office d’ordonnance. Elle reçoit ensuite la même lettre tous les 2 ans, jusqu’à 69 ans.

Les femmes la prennent-elles assez au sérieux? «Hélas non, déplore Line Lafantaisie, coordonnatrice du service d’information sur le cancer à la Société canadienne du cancer. Il faudrait que le taux de participation soit plus élevé pour que le programme de dépistage soit vraiment efficace.»

Pourtant, c’est à cet âge que l’on doit prendre plus au sérieux la possibilité d’être atteinte d’un cancer du sein. Les statistiques en font foi: 7 femmes sur 10 qui reçoivent un diagnostic de cancer du sein ont plus de 50 ans, la moitié d’entre elles ont entre 50 et 69 ans; seulement 21% des cas de cancer du sein se déclarent avant 50 ans.



Pages :