Vie à deux: il m'énerve, mais je l'aime!

iStockphoto.com

La vie à deux avec un radin

Radin comme ça n’est pas permis 

Quand il s’agit de sous, il répond systématiquement: «On verra!» Il repousse les dépenses aux calendes grecques. Et lorsqu’elles s’imposent, il rechigne sous prétexte que le prix est trop élevé. Bref, quand il est question d’argent, il invente mille et une raisons pour ne pas entrer dans la danse. Et vous, vous en avez assez d’avoir à justifier chacun de vos achats.

La solution

Votre douce moitié est assurément un grand anxieux. Vous ne le changerez pas. Aussi bien entretenir des attentes réalistes et voir les options qui s’offrent à vous. L’idéal: avoir un compte conjoint pour les dépenses communes (hypothèque, électricité, etc.) et deux comptes individuels. Ainsi, la frontière est claire. Chacun est libre de faire ce qu’il veut avec l’argent à son compte.

Il critique un achat fait avec votre argent? Répondez simplement que lui ne l’aurait pas fait, mais que vous, vous en aviez envie. Point. Vous n’avez pas à vous justifier ni à vous excuser. C’est votre argent, après tout. D’autant plus qu’il fait ce qu’il veut avec le sien.

Pour les dépenses communes, vous devrez toutefois négocier – mais avec doigté, sans l’insulter. Il cherche toujours à remettre à plus tard certaines dépenses nécessaires? Exprimez vos besoins immédiats. Ce vieux canapé, par exemple, il a fait son temps et vous avez envie d’en changer. S’il bougonne un peu, ne lui dites surtout pas qu’il est un «vieux gratteux». Vous enterreriez tout espoir de négociation. Vous l’avez finalement convaincu, mais il choisit le canapé le moins cher, qui ne vous intéresse pas? Expliquez vos raisons. Puis faites l’un et l’autre des compromis. Ou encore, si vos propres finances vous le permettent, proposez de payer la différence. Mais n’allez surtout pas le lui reprocher dans six mois! L’objectif, c’est d’avoir le canapé qui vous plaît et non pas de lui rappeler continuellement sa radinerie.

Vous avez envie d’aller dans un resto de fine cuisine? Présentez cette sortie comme un cadeau: ce soir, c’est vous qui invitez! Ainsi, vous vivrez en bien meilleurs termes avec son côté économe – à la condition, évidemment, de ne pas toujours être celle qui paie! Et pour que l’argent ne soit pas un sujet tabou entre vous, préparez le budget ensemble et planifiez des projets communs.

Merci aux psychologues Jocelyne Bounader et Johane Lefebvre pour leur collaboration.


Mise à jour: février 2012



Pages :

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Vie à deux: il m'énerve, mais je l'aime!

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires

1

Commentaires

Jalousie

Comment vivre avec un jaloux?