S'épanouir malgré la pandémie

S'épanouir malgré la pandémie

Edward Howell via Unsplash

L’isolement vécu dans les derniers mois peut peser lourd sur le moral. Pour continuer de s'épanouir et surtout, pour mieux vivre avec une foule de sentiments contradictoires, on suit les conseils de Jeannette Lalonde et Mary Morency, coachs de retraite. 

Clarifions d’abord ce qu’on entend par isolement social. Ce sentiment va au-delà du simple fait d'être seul ou de mener une vie solitaire. Dans le contexte de la pandémie et du confinement, nous avons tous compris l'importance des connexions humaines pour le bien-être et le bonheur dans la vie. Nous avons reconnu l’importance de la présence des proches aidants, de la famille, des amis, de notre réseau personnel et professionnel. Comment faire pour maintenir ce réseau, tout en restant en santé mentale et physique? 

Explorez de nouveaux moyens pour votre bien-être mental/intellectuel. 

La clé pour maîtriser sa vie est de maîtriser ses pensées. Les pensées affectent l’état d’esprit ce qui affecte les actions prises. Concentrez-vous sur votre «locus de contrôle» pour focaliser votre esprit. Qu’est-ce qui est dans le lieu de mon contrôle en ce moment? Quels sont les moyens qui sont sous votre contrôle pour vivre de nouvelles expériences de vie? Je peux contrôler ma réaction au stress. Je peux contrôler à quel point j’ai peur. Je peux contrôler la façon dont je communique avec les autres. Je peux contrôler ce que je fais.

Explorez de nouveaux moyens pour votre bien-être émotionnel. 

Prenez l’habitude de prendre conscience de vos émotions négatives et positives. Apprenez à tirer profit de celles que vous voulez et à travailler avec celles qui ne vous servent pas bien. Quels sont vos déclencheurs? À quoi ressemblent ces émotions dans votre corps?   

Explorez de nouveaux moyens pour votre bien-être physique

Il est important de se garder en mouvement. En faisant une activité physique, nos muscles secrètent des hormones dans le sang ce qui augmente la capacité du cerveau à mieux gérer le stress et son bien-être. Les scientifiques les appellent les «molécules de l’espoir». L’activité physique influence de nombreux produits chimiques du cerveau, y compris ceux qui vous donnent de l’énergie, atténuent les inquiétudes et vous aident à créer des liens avec les autres. Il réduit l’inflammation dans le cerveau, qui au fil du temps peut protéger contre la dépression, l’anxiété et la solitude. Planifiez au moins une activité physique à tous les jours pour un minimum de 30 minutes, par exemple prendre une marche dans la maison, sur le balcon, dehors sur le trottoir, sur un sentier ou faire une routine d’étirement par exemple. 

Explorez de nouveaux moyens pour votre bien-être social

Créez votre répertoire de connexions essentielles et de personnes clés dans votre vie. Quelles sont vos relations prioritaires? Quelles personnes vous donnent de l’énergie? Quelles personnes prennent votre énergie? Créez et démarrez votre plan de connexions avec des activités comme la rédaction et l’envoi postal de lettres, de cartes, de dessins, de photos, des appels téléphone ou des rencontres virtuelles sur Zoom ou Skype par exemple. 

Trois seaux à l’importance capitale

Pour se sentir moins seul, il s’agit d’aller puiser dans trois seaux de vie la vitalité, connexion et la contribution. Plus vos seaux sont pleins, moins il y a de solitude et plus il y a de l’épanouissement. Si on coche ces trois cases, force est d’admettre qu’on met toutes les chances de notre côté pour aller mieux. 

La vitalité est de vivre avec enthousiasme et énergie et d’injecter de l’éclat dans tout ce que l’on fait. Parmi les sources de vitalité sont l’estime de soi, la confiance en sa capacité de réussir, une bonne hygiène du sommeil, des techniques de réduction du stress, le quotient d’adaptabilité, la gratitude, la compassion. 

La connexion avec les personnes qui nous entourent nous permet d’exprimer et partager notre amour. Quand nous sommes avec les bonnes personnes, la magie s’installe. Quand nous sommes avec les mauvaises personnes, tout s’écroule. La virtualité et les réseaux sociaux nous permettent d’apprivoiser nos connexions malgré la distanciation physique. 

La contribution à sa famille, à ses amis, à ses collègues, à sa communauté et à la société vous permet de faire valoir vos grandes qualités personnelles. Il s’agit de contribuer au monde d’une manière qui soit significative, d’une manière qui compte et qui vous permet de vous sentir utile et important, par du bénévolat par exemple.