Parler tout seul: c'est normal!

istockphoto.com

«Bon!, j'ai fini de nettoyer la salle de bains. Je vais maintenant préparer le dîner», dit tout haut Monique. «Il ne faut pas que j'oublie d'aller chez le nettoyeur», lâche soudain René. 

Ces petites scènes de la vie quotidienne évoquent quelque chose de familier pour vous? Pas étonnant. Bon nombre d'entre nous tiennent des conversations à haute voix, souvent sans même en être conscient. Bonne nouvelle toutefois: contrairement à ce que certains prétendent, ces monologues sonores ne sont pas l'apanage des personnes vieillissantes! L'habitude prend racine dès l'enfance. Les jeunes utilisent en effet largement le monologue. Une fois adulte, on met cependant un frein à celui-ci, sous prétexte qu'il est culturellement inapproprié de parler tout haut, seul à seul, en présence de quelqu'un. On soliloque moins, et uniquement en privé autant que possible!

Cela dit, selon la psychologue Suzanne Castonguay, il est cependant vrai que, avec l'âge, on a tendance à renouer avec cette habitude, non pas qu'on devienne sénile, mais plutôt par besoin de se sécuriser lorsqu'on vit une tension ou par désir de ne rien oublier malgré une mémoire plus capricieuse.

Ce qui nous incite à parler tout seul ...

On s'organise. Une façon comme une autre d'établir ses priorités, de prendre une décision ou encore de ne rien oublier. Ainsi, Louise ne commence jamais sa journée sans détailler son horaire à voix haute. «Je le faisais inconsciemment, explique-t-elle. C'est ma sœur, en visite chez moi, qui me l'a fait remarquer. Après avoir bu ma dernière gorgée de café, je me lève et je dis tout haut ce que je vais faire dans ma journée, et ce, par ordre de priorité.» Gabriel, pour sa part, dit le faire quand il doit prendre une décision. «Ça peut être aussi bien quand je décide d’aller faire une course ou quand je dois réprimander un employé. On dirait que ça me donne l'élan nécessaire pour bouger.» 

«En vieillissant, la résistance au stress diminue, souligne Suzanne Castonguay. Par conséquent, le taux d'anxiété est généralement plus élevé chez ces personnes. Pour être sûres de ne rien oublier ou de pouvoir planifier tout parfaitement, elles se parlent à haute voix. Comme si le fait de se l'entendre dire ajoutait quelque chose à la mémoire.»



Pages :

16

Commentaires

Parler tout seul: c'est normal

Parler seul, je considère qui aide la personne contrairement à ce qui peuvent penser les voisins ou quelqu'un d'autre.
Dans mon cas je le fais toujours depuis l'âge de 23 ans. Je me rappel que j'ai commencé à faire du théâtre dès que j'ai commencé à travailler dans un lycée en tant qu'enseignante. Il fallait apprendre par coeur les dialogues pour les séances de théâtre et depuis j'ai appris l'habitude à préparer mes exposés ou autre travail en me parlant à moi même ou en parlant à quelqu'un qui n'est pas là.
par exemple je pratique la phonétique de la langue française en haute voix et ça m'aide à l'améliorer car je peux m'écouter à moi même, cela me permet d'écouter ma prononciation du français avec à la fin la lettre "a" à plusieurs reprises. Et j'améliore donc ma phonétique française et si je peux m'enregistrer est encore mieux.
Je parle seule tout le temps dans mon logement. Les voisins sont curieux mais je leur ai expliqué le pourquoi.
Je n'ai aucun problème psychiatrique tout au contraire parler seul me permet m'extérioriser.
Juana Morales Paris. 24 novembre 2013

parler tout seul

Je le fais depuis le primaire et je me comprends bien ainsi car cela me permet de peser le pour et le contre et d'éviter d'oublier et de faire des erreurs. Souvent mon ami pense que je lui parle alors que je lui réponds que je me parle afin de ne rien oublier de ce que j'ai à faire.

... et l'entourage ?

Si ce n'est pas grave pour la personne qui parle toute seule, c'est insupportable pour les personnes qui vivent à côté... vous devriez développer votre article en pensant à l'entourage ce ces personnes... je vous assure qui si ces personnes qui parlent toutes seules ne sont pas folles (ce dont je doute...), elles vont finir par nous le faire devenir, nous, alors les anormaux qui ne parlons pas toutes seules...

s'entrainer à parler

Pendant mon adolescence, j'étais assez introverti, j'avais du mal à entrer en connexion avec les gens, je n'étais pas bavard. Pour faire face à ce problème, je m'amuse à aller aborder des gens dans la rue, et quand je suis dans ma voiture je me parle tout seul car je tiens vraiment à améliorer mon aisance verbal, ma capacité à pouvoir entretenir des conversations légères avec les gens. Soit je me parle de choses qui n'ont ni queue ni tête car ça m'amuse, soit j'invente des histoires, soit je m'amuse à improviser autour d'un mot...

J'ai 18ans et je parle de

J'ai 18ans et je parle de plus en plus seule . Toute la journée et sa m'arrive regulierement , je m'imagine des action , des conversation je trouve sa assez bizard des fois meme je m'arete et je me dit mince je suis folle ou bien ? Ai-ce normal ?

parler tout seul

Je parle seul pour preparer ce que je vais dire ,ou pour me reprocher ce que j'aurais dire ou faire après un événement.Entraineur de judo-60 ans- ;il m'arrive de revenir sur mes combats-j'aurais du enchainer,contrer ...ETC....Et pour madame ,je suis sur le chemin de la folie..............,oh que non !

Alors Parler avec soi-même est totalement normal !!!

Parle avec soi-même est totalement normal, certes cela peut déranger notre entourage, perturber de discussions etc... mais cela reste normal !!!
Ce n'est pas un effet de folie, ni de dérangement mental .
Cela permet notamment d'exprimé des peurs, des anxiétés, des préjugés, des appréhensions qui sont elles nocive pour notre stabilité mentale et émotionnelle .
Parler seul, permet d'entretenir notre sensibilité émotionnelle, contrairement a ceux ou celles qui ne parlent jamais seul, et qui se durcissent de l’intérieur ( le politiquement correct ), qui va les emmener a une rupture social et émotionnelle.
Je parle seul depuis mon enfance, et cela ne m'a jamais dérangé ou surpris, cela peut dérouté les autres, voir les irrités, j'ai chercher a comprendre comme tout a chacun le pourquoi "je parle seul", c'est une auto-analyse intérieur propre a chacun, exemple : si j'ai un différent avec une personne, je vais y penser, ruminer etc.. , mais si je me fais une dialogue virtuel a haute voix avec cette personne, je vais exprimé ce que je ressens (en bien comme en mal ) mais je vais surtout chercher a comprendre cette personne, a me mettre a sa place, au final, même sans parler en réel avec cette personne, je vais lui pardonner, l'aimer, car je l'aurai comprise, respecter dans sa personnalité, et surtout accepter en tant qu'individu propre a lui-même, (et donc différent de moi ) .
je pourrais cité bien d'autres cas de dialogue, mais celui-ci est selon moi, le plus bénéfique et productif.

Rassurez-vous vous n'êtes pas fou, mais sensible avec un cœur émotionnel !!!

Personnellement, moi aussi je

Personnellement, moi aussi je parle à voix haute...
C'est même chiant car les gens nous regardent bizarre !
En fait, moi c'est surtout quand je réfléchis... Je réfléchis tellement fort qu'il faut que je le dise à voix haute sinon j'ai l'impression que ça ne pèse rien...

monologues interminables

merci pour tous vos messages et particulièrement à Cédric, qui me réconfortent vraiment. Je parle énormément seul pour canaliser (le plus souvent) de la colère très souvent orientée vers mes collègues de travail. Je me surprends en voiture à entretenir à haute voix des monologues interminables, un peu comme si je racontais à quelqu'un mon ras le bol. Ca a basculé fortement depuis que je n'ai plus mes chiens; souvent je me blottissais près d'eux et je leur racontais mes misères mais maintenant je le fais seul. Parfois c'est à un point que j'invective moi-même un peu comme si la bonne copine en rajoutait une couche pour vous monter le bourrichon un peu plus. Puis je me ressaisis, parfois c'est plus d'une demie heure que je suis en dialogue énervé; et j'ai honte de moi, je me dis que je suis entrain de péter un câble. Ca m'arrive de sursauter lorsque je réalise que quelqu'un m'a surpris à parler seul, à la sortie de l'ascenseur par exemple, ou en voiture. Il y a des jours où je m'en fous et des jours où ça m'incommode. Disons que je sais que je ne suis absolument pas cinglé mais j'ai peur que les gens se moquent de moi ou le pensent. Bien qu'à 47 balais, je ne suis plus très attaché à ce que les gens peuvent penser de moi. Depuis aujourd'hui j'ai décidé d'essayer de limiter mes joutes verbales en les taisant simplement dès lors qu'il y a un risque d'être vu ou entendu. Je me demandais également si la prise de xanax depuis une dizaine d'année 2 x par jour ne pouvait pas avoir une influence sur l'accentuation de ce type de phénomènes. A tous les beaux parleurs: un endroit de paix et de tranquillité pour oser s'exprimer sans craindre l'opprobre du peuple : un bain bien chaud.

Mon docteur Ma prescription

Mon docteur Ma prescription un traitement plus lourd

Surprise de voir que je ne suis pas seule !!!

Depuis toute petite, j'imagine que je parle à des gens, je parle dans ma tête mais des fois voire souvent ma gesticulation et mon regard me trompent. C'est plutôt régulier mais il y a des phases aussi. J'en ai jamais parlé à personne. Juste d'écrire cela me donne les frissons. Je suis très étonnée de lire vos histoires et vos mots me soulage vraiment. Merci !

parler tout seule c'est normal?

Ce n'est pas bon de parler tout seul parce que ça ne permet pas de créer des relations .Outre cela encourage la solitude.

Parler tout seule

Moi j'aime pas ça même si c'est normal! Je veux des trucs pour que ça s'arrête! C'est toutes mes pensées que j'exprime à haute voix! Avant ça arrivait de temps en temps mais là c'est tout le temps et j'aime vraiment pas ça! Je me sens vraiment ridicule! Je fais des Séances en minutant le temps que j'ai réussis à me taire. Mais je fini par oublié et je recommence à me parler tout seule... Je me tape sur les nerfs alors j'imagine combien ça doit être pénible pour ceux qui m'entendent!

je fais des dialogues

quand j ai fais une recherche sur internet cela m a pas convaincu puisque mon état est totalement différent moi je fais des scénario je sens que je parle avec quelqu'un et surtout mon mec je parle et j imagine la réponse qui va m satisfaire en faisant semblant que c étais lui qui m a répondu .... je ne sais pas si c'est horrible mais parfois cela me calme quand chui énervée quand je veux lui parler en entendant les réponse que je désire entendre ..je suis marocaine d'origine alors que ça fait vraiment drôle pour eux mon histoire .....Mais par contre question de parler tout seule normal a 2 raison soit qu on méfie les autres et on aime parler à soi même ou parce que le fait de parler à haute voix aide à se concentrer et à se calme ....

Parler à haute voix

J'ai 42 ans et j'ai toujours parlé à haute voix. Je ne me sens pas folle, bien au contraire certains de mes monologues ont pu résoudre certains maux de la Terre ou des miens. Ils ont été également un échappatoire à certaines colères personnelles, résultantes d'injustices à mon égard ou dans le monde. Chez moi, parler à haute voix vient de multiples facteurs. Le plus évident, la solitude du fait que je sois mère au foyer, dans une ville où tout le monde travaille. Le point positif est la liberté de pouvoir parler de tout, sans tabou. Le point négatif est, à force, l'isolement que l'on se crée. Aujourd'hui, j'aspire à échanger davantage avec autrui qu'avec moi-même.

Parler seul peut etre c'est un probleme psychiatrique....

Je me parle tout seul et je pense que je suis fou aussi. je fais des dialogues avec moi meme comme si j'avais un ami invisible avec qui je parlais.