Gérer les personnes envahissantes

Gérer les personnes envahissantes

iStockphoto.com

Annoncez vos limites

Il est grand temps d’annoncer clairement vos limites et de faire respecter votre intimité. «À moins d’avoir affaire à un manipulateur, il s’agit probablement d’un individu qui n’a pas développé la capacité de décoder les messages non verbaux indiquant, notamment, qu’il est de trop ou que l’autre est fatigué ou occupé, soutient Brigitte Hénault. Dans ce cas, il faut préciser nos limites, sans toutefois être désagréable, particulièrement s’il s’agit d’une personne qu’on apprécie.»

 «Par contre, on ne se laisse pas attendrir par des propos culpabilisants tels que “Je ne comprends pas que tu n’acceptes pas mon aide” ou “Voyons! Ce n’est pas du tout mon intention de t’envahir. Je croyais que ça te faisait plaisir que je te visite”. Tant qu’on ne règle pas la situation, tant qu’on ne brise pas la glace une première fois, on risque d’avoir des gens envahissants autour de soi. Plus on laisse les autres empiéter sur notre vie sans rien dire, plus il est difficile de faire marche arrière. Bien sûr, cela demande du courage d’être honnête, mais c’est une question de bienêtre, et même de survie.»

Vous aimerez aussi:


Vous avez de la difficulté à garder votre calme dans certaines circonstances? La patience n’est pas une de vos qualités? Voici des conseils et des astuces pour retrouver un peu de sérénité.

Comment conserver ou retrouver sa motivation quand on a l’impression de tourner en rond? Nos experts nous proposent neuf stratégies gagnantes pour être heureux au travail.

Vous êtes entouré de personnes toxiques? Certains proches, amis ou collègues ont le don d’empoisonner votre vie? Voici 5 stratégies d’autodéfense.


Pages :

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Gérer les personnes envahissantes

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires

3

Commentaires

mon grain de sel

Ça m'a fait du bien de lire ce texte; Je crois avoir une bonne intelligence relationnelle : les relations sont importantes pour moi. J'aime que les personnes avec qui j'entre en relation se sente bien, les écouter réellement. J'aime être sincère, mais ironiquement, j'ai conscience que la personne en face de moi a des émotions qui peuvent prendre le dessus sur son côté rationnel.

Et parfois, je choisis tout simplement mon cheval de bataille. Il n'est pas toujours évident de prioriser notre besoin de sincérité ainsi que notre de besoin de préserver une belle relation avec autrui.

Ainsi, dans mon cas, j'ai des relations très satisfaisantes avec les gens qui partagent le même point de vue que moi. On est tous polically correct ensemble, mais c'est ce qui fait qu'on s'apprécie et qu'on se soude j'ai l'impression. Par contre, dans mon cas, ça attire bien souvent des personnes toxiques et négatives, car je crois que j'essaie toujours un peu de contrôler mon langage non verbal; J'essaie de m'intéresser à quelqu'un réellement, la connaître malgré mes préjugés et ses différences, envoyer des signaux positifs pour ne pas nuire à son estime d'elle-même. J'espère faire de merveilleuses découvertes. Je suis qui, moi, pour faire sentir une personne inintéressante ?

Ainsi, certaines personnes deviennent si accaparantes qu'il faut imposer nos limites, même si ça fait mal. Car parfois, ça dégénère au point de nuire à notre santé mentale. Je suis dans la trentaine et jusqu'à présent, ce que je réalise, c'est que ça clique ou ça clique pas. Selon mon expérience, toutes les personnes à qui <<j'ai donné une chance>> selon différents contextes m'ont grugés temps, patience et énergie. Je n'ai fait aucune découverte du siècle, mais peut-être la vie me surprendra-elle un jour !

J'avais même déjà lu quelque part que ce que l'on détestais chez quelqu'un est quelque chose que nous détestons inconsciemment sur nous-même. Alors pour l'avoir testé, je crois maintenant que ce que je déteste chez quelqu'un (ex: pessimisme) est quelque chose qui m'envahis, à la limite qui me rend hypersensible. Et c'est mon super radar qui me dis: fuis cette personne, tu y perdras ta peau !

Et ainsi, je me sens mieux de me faire confiance, de m'écouter et de mettre mes limites en partant. Et également, d'être à l'écoute de mes sentiments lorsque je suis avec quelqu'un pour ne pas envahir sa bulle de mon côté.

mere âgée qui me culpabilise et m'envahit

Je suis.dans une situation précaire pour le moment, ma mere est perverse narcissique et à été placée provisoirement dans une maison par ce que elle c'est cassé la jambe, j'ai fait une tentative de suicide a cause d'elle, par ce que je refusait et refuse toujours d' être son aide soignante (elle est très difficile insupportable même) elle est rentrée à la maison la première fois amis suite a un déplacement du materiel elle a du être ré opérée j'ai du la supporte pendant 15 jours (je suis obligée de vivre avec elle je n'ai pas de revenu et de revenu du SPAS car pour eux comme je vis avec elle et qu'elle une pension j'ai besoin de rien, et se fait la demarche pour avoir un appart elle va pique une crise et me faire du chantage pour me dissuadé de ne pas le faire et c'est la que j'ai fais la tentative pour appelé au secours) le soucis c'est que a chaque fois la date de retour est reculée et elle veut rentrer (c'est legitime mais c'est moi qui hais encore en souffrir) elle ne lâche pas les baskets et veut absolument que je soit sa garde malade et aide soignante, choses que je suis imcapable de faire avec elle puisque perverse et que je ne peut plus la supporter puis je ne suis pas qualifiée pour ce genre de soins (elle veut que le la lange aussi et puis quoi encore, sans parler de sa tentative de corruption pour m'obliger a etre son aide soignante (elle me donne une somme d'argent fixe pour que je reste et que je la soigne et ma santé mentale elle va où??, si en 15 jour ou sa perversion a empiré j'ai fai une tentative de suicide ca va être quoi si elle vit jusqu'à 90 ans (et elle vient d'en avoir 78 seulement :-!)-je suis épuisée de tous surtout que ça fait depuis janvier que ça dure, mois de la chute initial :-[ je voudrais vivre moi pas devoir rester attachée a une mère devenue ingérable et perverse et handicapée de plus est, je sais que c'est ma mère mais y a un moment ou il faut que l'oiseau quitte le nid et fasse sa vie je ne vais pas l'abandonner mais je voudrait juste enfin pouvoir vivre ma vie et ne plus être prisonnière d'elle

L'importance de gérer les personnes envahissantes

J'ai vécu une situation ou j'étais continuellement dérangée par une personne qui me racontait continuellement ce qui s'était passé de sa journée au travail qu'elle n'avait pas apprécié.
Je me suis vite sauvée de cet envahissant. J'ai simplement coupé les liens car il me gaspillait énormément d'énergie et j'ai réalisé que ma santé pourrait en souffrir. J'ai donc convenue de ne plus répondre à ses appels sur internet et au téléphone. Depuis, je me sens beaucoup mieux. J'ai réalisé combien il était important de se respecter et de prendre soin de moi.