Faire la paix pour Noël?

istockphoto.com

Pas facile de pardonner à quelqu’un qui nous a fait de la peine. La magie du temps de Noël éveille en nous une certaine nostalgie. C’est avec un pincement au coeur qu’on pense à tous les bons moments vécus en compagnie de cette personne avec qui on s’est brouillé. On aurait maintenant envie de passer l’éponge sur cette querelle qui nous a séparés.

Avec le temps et le recul, cette brouille et l’événement qui en est la cause nous apparaissent moins importants. Et si cette cousine avec qui on s’entendait tellement bien pensait la même chose? Le seul moyen de le savoir est de passer à l’action et de faire le premier pas. Mais on sait qu’une véritable réconciliation doit venir du fond du coeur. On y arrive seulement lorsqu’on ne se torture plus en pensant à ce qui s’est passé. De plus, il faut que le désir de réconciliation soit partagé. Donc, pas question d’agir sous la pression familiale, ni par obligation.

«Pendant des années, j’ai été en chicane avec une de mes soeurs, dit Gisèle. Si elle assistait à une fête familiale, je n’y allais pas. Mais, plus le temps passait, plus sa présence me manquait. Des membres de ma famille me disaient que je lui manquais aussi. Mais ni l’une ni l’autre n’osait prendre les devants. Après des mois d’hésitation, je me suis décidée. C’est un grand soulagement et un grand bonheur que de pouvoir enfin tourner la page.»

Vous aimerez aussi:


Une brouille avec un ami, une soeur ou une tante vous pèse terriblement. Vous souhaitez renouer mais vous ne savez pas comment amorcer la réconciliation. Voici cinq façons de faire les premiers pas.

La dispute exige doigté et attention surtout quand on veut que les résultats soient positifs, constructifs et prometteurs. Et si on apprenait à mieux se disputer?

Noël après Noël, les chicanes refont surface? Forcément, vous appréhendez le prochain réveillon. Pas de panique. Il existe des trucs pour ne pas se laisser happer par les disputes familiales.


Pages :