Entre amis: Rose-Hélène et Audrey, unies pour la planète

Entre amis: Rose-Hélène et Audrey, unies pour la planète

Pierre Trudelle via Unsplash

Nos amis, peu importe qu’ils aient 20 ans de plus ou de moins que nous, on les aime! Dans la situation actuelle, on réalise plus que jamais leur importance, même à distance. On vous présente des portraits en trois temps de relations complices, où la différence d’âge n’a pas d’importance. Troisième rencontre de trois avec Rose-Hélène, septuagénaire et Audrey, 32 ans, unies pour la protection de l'environnement.

Elles partagent le désir ardent de protéger la planète. Audrey a les pieds bien ancrés au sol, le regard direct et le propos franc. Rose-Hélène, sourire en coin, la phrase parfois mordante, pourrait presque être sa grand-mère. Ensemble, elles luttent pour la protection de l’environnement. Elles affichent la même liberté d’esprit et, disons-le, elles ont du chien! 

Pour lire l'histoire d'amitié de Richard et Mario: Les débrouillards

Pour lire l'histoire d'amitié d'Andrée et Chantal: Pour l'amour de l'art

«Quand j’ai invité Audrey à se joindre au groupe Environnement VertPlus, je savais qu’elle était capable de sortir du cadre pour défendre ses valeurs», relate Rose-Hélène. Parce que si le groupe vise la sensibilisation, il ose aussi la provocation pacifiste. Les deux comparses ont, de fait, campé une nuit devant une cimenterie de Port-Daniel afin de poser aux dirigeants des questions pointues sur les émissions de gaz à effet de serre. Elles ont eu le culot de participer à un déjeuner formel de la Chambre de commerce pour demander des comptes au ministre des Régions. «Quand on a été reconnues, on a eu droit à une escorte policière!» raconte Rose-Hélène en riant. Cette dernière se voit comme la vieille garde du mouvement alternatif. «Audrey et sa génération, c’est le sang neuf. Ils ont du ressort pour foncer, font preuve de spontanéité. Les vétérans, nous, on pense à asseoir l’action. On ne veut pas que nos membres prennent trop de risques.» Audrey ajoute que le rythme est en effet différent, mais qu’il y a beaucoup de respect entre les générations. «Les plus vieux voient à long terme et offrent une perspective qui nous échappe. Ils tempèrent parfois notre fougue. Cela crée un bel équilibre.»

Pour vivre la distance sans se sentir seul: Comment apprivoser la solitude? 

Au-delà de cette mission commune, il y a l’amitié. «Rose-Hélène, c’est mon amie!» lance Audrey. Tandis que celle-ci fait découvrir à la doyenne l’univers des médias sociaux et de Google Drive, cette dernière partage avec elle son savoir sur les arbres fruitiers. «On a la même passion pour le potager, les semences, les livres, la même inclinaison vers l’autosuffisance alimentaire et l’achat local, et le même idéal, celui de prendre soin des gens et de la planète», dit Audrey. Les deux amies ont aussi ceci en commun: une prédilection pour les pauses bain sauna chez Rose-Hélène. Bon repos, les guerrières!



Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Entre amis: Rose-Hélène et Audrey, unies pour la planète

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires