Comment apprivoiser son nouveau chez-soi?

Comment apprivoiser son nouveau chez-soi?

iStock

Se sentir bien dans sa nouvelle demeure, voilà qui est réconfortant. C’est le temps d’apprendre comment!

Ça y est: on a fait le grand saut et déménagé après avoir vécu longtemps sous le même toit. Tout un changement! Qu’on ait décidé de vendre la maison familiale pour vivre en condo, de transformer le chalet en demeure principale ou d’emménager dans une résidence pour personnes semi-autonomes, il y aura une période d’adaptation. Entre le moment de faire nos boîtes et celui de nous installer à notre goût, il est normal de se sentir perdu dans notre nouvel environnement.

Quand j’ai quitté ma ville natale de Québec pour étudier à Montréal, j’ai vécu des mois déstabilisants dans mon nouvel appartement. J’avais de la difficulté à trouver mes repères. Mon arrivée dans le loft où j’habite aujourd’hui a été plus facile, car, au fil des multiples déménagements ayant succédé au premier, j’ai développé quelques petits trucs pour atterrir en beauté et me sentir vite chez moi. Les voici!

Développer des rituels réconfortants

Entre quatre murs ou dans les rues du quartier, la routine que nous adoptons nous aidera à prendre racine. Trouver un restaurant où nous aurons l’habitude de bruncher, faire notre promenade du soir dans le même parc ou se lier d’amitié avec le marchand de fruits et légumes sont des exemples de rituels qui nous permettront de créer des liens et de se sentir accueilli. 

À la maison, on peut rendre notre intérieur plus intime en posant de petits gestes récurrents qui composeront une ambiance réconfortante. Par exemple, chez moi, j’aime ouvrir mon lit comme à l’hôtel une heure avant de me coucher et y pulvériser une eau de linge à la lavande propice au sommeil. Créer une station invitante pour le café du matin ou mettre un tube de notre crème à mains favorite sur la table du salon (et se faire un petit soin hydratant le soir en regardant les nouvelles) sont aussi des façons de transformer notre nid en lieu de bien-être.

Ajouter des touches à notre image

En pleine installation, on risque de se sentir submergé devant tous les objets qu’il faut placer. Surtout si on n’a pas épuré avant de déménager dans plus petit! Le truc: se concentrer sur la pièce qui deviendra notre premier jardin secret.

Quand j’ai pris possession de ma demeure actuelle, j’ai tout de suite transformé ma chambre en havre de paix. J’ai repassé mes draps, installé mon diffuseur d’huiles essentielles, et je savais que je pouvais compter sur cette pièce pour me calmer un peu quand j’avais besoin de ne plus penser au chaos des boîtes. Créer cet espace accueillant m’a permis de m’approprier les lieux à ma façon.  

Ajouter des souvenirs de voyage, des photos de famille et des collections qui nous sont chères à la déco de notre nouvelle résidence est une autre façon facile de se sentir chez nous. Au-delà de la touche décorative, ces détails racontent nos vies et nous rappellent qui nous sommes. 

Créer de nouveaux souvenirs

C’est parfois l’attachement à une ancienne demeure qui nous empêche d’ouvrir notre cœur à la nouvelle. Pour y arriver, il faut y vivre de bons moments avec nos proches – dans la mesure où c’est sécuritaire, comme nous l’a appris la pandémie. Convier la famille à un barbecue, accueillir des amis pour une soirée de cartes hebdomadaire, se joindre au groupe de loisirs de notre résidence ou lancer un appel vidéo avec les petits-enfants peut aussi aider à insuffler des moments de joie à notre chez-nous. Tisser des liens forts avec les nôtres est la façon salutaire de bénir notre nid et d’y instaurer un esprit de convivialité où chacun est le bienvenu. Après tout, n’est-ce pas là l’essence d’une maison heureuse?

Nos astuces pour se sentir chez nous:

- Développer une routine de gestes bienfaisants.

- S’approprier les lieux en les personnalisant.

- Ouvrir la porte aux beaux moments.