Choisir son thérapeute

istockphoto.com

Si vous êtes aux prises avec un mal de vivre, si vous traversez une période difficile ou si vous avez des problèmes relationnels, la psychothérapie pourrait vous aider à trouver des solutions ou à mieux vous comprendre, et ce, quel que soit votre âge. Encore faut-il dénicher un thérapeute compétent. La psychothérapie n’est pas une mode, mais hélas!, il y a parfois des thérapeutes loufoques qui s’infiltrent dans les rangs…

Au Québec, la pratique de la psychothérapie n'est pas réglementée et n'importe qui peut s'improviser psychothérapeute. Il faut donc être vigilant et garder un esprit critique. On recommande de consulter un professionnel membre d'un ordre professionnel comme les psychologues, les travailleurs sociaux et les psychiatres. Bien sûr, cette recommandation ne vous met pas entièrement à l'abri d'abus ou de pratiques douteuses, mais, en cas de problème, vous aurez un recours par le biais du syndic de ces corporations et vous serez aussi assuré que le professionnel possède une formation universitaire adéquate et qu'il doit se soumettre à un code de déontologie. Les sexologues et les thérapeutes conjugaux ne sont pas réunis en ordre professionnel, mais sont cependant regroupés en association et doivent également répondre à des normes de pratique et de formation.

La première entrevue

Vous devriez vous sentir à votre aise dès la première rencontre avec le thérapeute. Au cours de cette première entrevue, posez des questions sur le déroulement de la thérapie, des séances, du prix (de 55$ à 90$ l’heure), des reçus pour fins d'impôt ou d'assurances. Le psychothérapeute devrait convenir avec vous d'une période de deux ou trois rencontres d'évaluation avant d'entreprendre définitivement la thérapie. S’il estime qu’il n’est pas en mesure de vous aider, il devrait vous diriger vers un autre professionnel.

En psychothérapie, on ne signe pas de contrat écrit, on établit toutefois avec le thérapeute ce que l’on appelle dans le jargon du métier un contrat thérapeutique qui doit être défini en termes clairs: vous exprimez vos attentes, vos besoins et vos objectifs; le thérapeute doit vous indiquer clairement les possibilités et les limites de la thérapie, le rôle qu’il jouera et celui qui vous incombe.

Vous et le thérapeute

Souvenez-vous que la relation doit rester strictement professionnelle. On ne devient pas ami avec son thérapeute et aucun attouchement sexuel ne peut faire partie d'une thérapie. Règle générale, le thérapeute évitera de traiter une personne de votre entourage immédiat. Si vous éprouvez un malaise face à une attitude du professionnel ou au déroulement des séances, parlez-en. La situation persiste? Souvenez-vous que vous pouvez interrompre la thérapie en tout temps. Par ailleurs, le succès d’une thérapie dépend non seulement de la compétence du thérapeute et de la qualité de la relation thérapeutique, mais aussi de votre propre implication. Soyez le plus honnête possible dans votre démarche.

Ressource

Ordre des psychologues du Québec : (514) 738-1881 et 1-800-363-2644. www.ordrepsy.qc.ca



Pages :

  • 1
  • 2
  • Lire sur une page