Soignez votre relation avec votre médecin

iStockphoto.com

Vous n’avez généralement pas de difficulté à vous confier à autrui, mais quand vous vous retrouvez dans le bureau du médecin, l’angoisse et la gêne s’emparent de vous, et vous êtes incapable de communiquer efficacement. Vous avez peur d’ennuyer le médecin avec vos questions, et pourtant, une fois dehors, vous avez le sentiment de ne pas avoir pu parler de ce qui vous préoccupe vraiment.

La qualité des soins médicaux que vous recevez dépend autant de vous que de votre médecin. Les recherches révèlent qu’une relation harmonieuse entre le patient et son médecin, fondée sur une communication claire et complète, réduit le risque que des indices diagnostiques importants passent inaperçus. Elle favorise aussi une meilleure prise en charge de problèmes médicaux comme le diabète et l’hypertension, sans compter que le patient se sent moins angoissé et plus satisfait.

Nous avons demandé à cinq experts de nous suggérer des moyens de tirer le meilleur parti d’une consultation médicale.

Prenez des notes

Même si vous ne prévoyez pas voir votre médecin prochainement, vous pouvez dès maintenant prendre des mesures pour faciliter votre prochain rendez-vous. Comment? «En rédigeant deux documents simples», indique la Dre Catherine MacLean, professeure et chef de service à la Faculté de médecine de l’Université de Calgary.

D’abord, sur une carte que vous pouvez glisser dans votre portefeuille ou dans votre sac, inscrivez chaque médicament que vous prenez régulièrement– médicaments d’ordonnance, vitamines, produits en vente libre, produits naturels, suppléments à base de plantes médicinales et tout autre remède alternatif. (N’oubliez pas d’indiquer la dose et la fréquence associées à chaque produit.) «Il est important d’inclure tous les produits vendus sans ordonnance, explique la Dre MacLean, car ils interagissent avec les médicaments traditionnels». Quelquefois, le médecin sera ainsi amené à analyser autrement les causes possibles d’un problème ou à modifier le traitement du patient en raison d’un risque d’interaction.

Ensuite, il est également utile d’établir une liste chronologique de vos principaux problèmes de santé et des chirurgies que vous avez subies. «Votre médecin de famille est probablement déjà au courant de vos antécédents médicaux, mais si vous vous retrouvez aux urgences ou dans une clinique sans rendez-vous, ou que vous consultez un spécialiste, il sera pratique d’avoir cette information à portée de la main», ajoute la Dre MacLean.



Pages :