Prenons nos pieds en main!

Prenons nos pieds en main!

Rune Enstad via Unsplash

Souvent négligés, nos pieds sont pourtant un élément essentiel de notre bonne santé. À quoi veiller? Comment les soigner? Voici 10 gestes à poser pour les garder au meilleur de leur forme. 

«Les pieds sont un peu comme un baromètre de la santé générale d’une personne», déclare le Dr Zyad Hobeychi, podiatre et chirurgien du pied, fondateur de la Clinique et centre de chirurgie podiatrique de Terrebonne (podiatre.com). On y trouve les systèmes présents dans le corps et ils peuvent présenter des problèmes biomécaniques, vasculaires ou neurologiques, par exemple. Avec l’âge, diverses pathologies s’y manifestent ou s’accentuent. Les femmes y sont d’ailleurs plus sujettes, car leurs articulations sont plus laxes et elles ont davantage tendance à porter des chaussures inadéquates (notamment des talons hauts). Or, bien s’occuper de nos pieds s’avère primordial pour éviter de nombreux ennuis. D’où l’intérêt de suivre ces 10 conseils du Dr Hobeychi.

1. Avoir une bonne hygiène. C'est la base pour s’éviter bien des soucis! On lave quotidiennement nos pieds et on les sèche bien, particulièrement entre les orteils. Avec l’âge, nos pieds devenant plus secs, on y applique une bonne crème hydratante... sauf entre les orteils, où l’humidité favoriserait la prolifération de champignons. On prend aussi soin de nos ongles en les taillant courts. On nettoie nos instruments après usage et on ne les partage pas.

2. Faire examiner nos pieds régulièrement. Passé 50 ans, mieux vaut consulter un podiatre pour savoir, en fonction de notre genre de pieds, quelles sont nos limites, les sports et activités qu’on peut pratiquer ou pas. Ainsi, les pieds tendent à s’affaisser au fil du temps. Or, avoir les pieds plats peut causer des répercussions sur la chaîne cinétique, entraînant des maux de chevilles, de genoux, de hanches et de dos. Une jambe plus longue que l’autre, phénomène bien plus fréquent qu’on pense, est la première cause des maux de dos. On détecte cette anomalie par un examen biomécanique ou des radiographies. Cela dit, une simple semelle peut souvent régler des problèmes de dos, de hanches ou de genoux.

3. Observer nos pieds. Tout changement (aspect et coloration des ongles ou de la peau, déformation, enflure, lésion, rougeur, callosité, cors, ampoule, douleur, blessure fréquente, etc.) peut être le signe d’un problème existant ou à venir, que ce soit un début de diabète, une infection, du rhumatisme inflammatoire... Dès lors, quand on repère quelque chose d’anormal, on consulte un spécialiste.

4. Porter des chaussures adaptées à notre anatomie, à nos problèmes et au type d’activités qu’on pratique. Elles doivent être bien ajustées, ni trop serrées ni trop lâches, maintenir l’arrière du pied et laisser assez d’espace pour bouger les orteils. On évite le port régulier des talons hauts, des ballerines et des gougounes. 

5. Éviter les chirurgies maison. On ne gratte surtout pas les verrues, qui se répandraient. On n’ôte pas non plus un cor ou une verrue soi-même, d’autant qu’il est facile de les confondre et que certains produits vendus en pharmacie comportent des risques. Il faut toutefois les faire enlever: un cor mal placé peut causer un mal compensatoire ailleurs (genou, dos) à force de nous faire marcher de travers.

6. Surveiller les oignons. Un hallux valgus se forme souvent au fil du temps. Les facteurs en cause sont variés (morphologiques, génétiques, type de chaussures ou d’activités, conséquences de problèmes mécaniques). Les oignons – ou orteils marteaux – mettent des années à se développer. À défaut de pouvoir en stopper la progression, il y a des moyens de la ralentir: bonnes chaussures, semelles orthopédiques, mobilisation des orteils, etc. Il faut donc consulter dès qu’on éprouve des douleurs. L’opération est utilisée en dernier recours, si les traitements habituels s’avèrent insuffisants et qu’il n’y a pas d’amélioration. Bonne nouvelle, par contre: les progrès en la matière sont énormes. Cette chirurgie se fait sous anesthésie locale, et on peut recommencer à porter des souliers normaux après environ deux semaines.

7. Traiter les mycoses. Non seulement les mycoses ne partent pas toutes seules, mais elles sont contagieuses. Parfois, un limage ou un débridement des mycoses – par un professionnel, pour éviter d’entraîner d’autres problèmes – et l’application d’une médication topique permettent d’en venir à bout. Quand l’infection est plus avancée ou que la racine de l’ongle est affectée, il faut en plus recourir à des médicaments oraux plus puissants.

8. Faire enlever la corne et en trouver la cause. L’hyperkératose est une réponse à un trauma. Au talon, elle peut mener à des crevasses. En plus d’être douloureuses, ces dernières, porte d’entrée pour les bactéries et les infections, s’avèrent problématiques pour les personnes au système immunitaire fragile. Certains masques pour les pieds sont très efficaces, mais agressifs (attention: ils font peler la peau intensément pendant environ 10 jours!). À proscrire pour les diabétiques et les gens à la peau sensible.

9. Bouger et cesser de fumer. Fumer affecte énormément la circulation sanguine périphérique: une cigarette réduit celle des membres inférieurs de 30 % pendant une heure! Ce manque d’apport sanguin risque d’engendrer plus de corne, de la douleur et des ulcères, voire mener, dans les cas sévères, à l’amputation du pied! Plus on bouge, plus les organes, muscles et tendons réclament de l’oxygène, ce qui crée une sorte d’angiogenèse, soit la formation de nouveaux vaisseaux sanguins, et une meilleure circulation.

10. Redoubler de vigilance en cas de diabète. Cette maladie cause des problèmes vasculaires et neurologiques. La diminution de la circulation sanguine et de la sensibilité fait en sorte qu’on se retrouve – parfois sans le réaliser – avec des lésions, des ulcères, des infections et des blessures au pied qui ne guérissent pas (il faut un apport sanguin pour guérir et pour amener les antibiotiques) et peuvent mener à des amputations.

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Prenons nos pieds en main!

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires

1

Commentaires

Merci de si bien expliquer la

Merci de si bien expliquer la nécessité de faire traiter mes pieds par une personne qualifiée! J'ai demandé à une amie le nom de sa podiatre près de chez moi.