Périménopause et ménopause: une nouvelle vie

Périménopause et ménopause: une nouvelle vie

iStockphoto.com

Les aléas de la ménopause

Au Québec, l’âge moyen de la ménopause est de 51,5 ans. Elle devient officielle lorsqu’une femme n’a pas eu de menstruations depuis 12 mois consécutifs. Cela se produit quand les ovaires cessent de produire des ovules en raison de la baisse marquée des oestrogènes. 

Mais cela ne signifie pas pour autant que vous serez délivrée de tout. Jusqu’à la ménopause, les oestrogènes vous protégeaient notamment des maladies cardiovasculaires et de l’ostéoporose. À la ménopause, vous perdez cette protection. Vous risquez donc autant que les hommes d’avoir une maladie cardiovasculaire, la principale cause de décès chez les femmes ménopausées. La perte d’oestrogènes entraîne également une diminution de la densité osseuse, d’où la possibilité de souffrir d’ostéoporose. «Durant la période fertile, les femmes ont en moyenne quatre fois plus d’oestradiol que les hommes, souligne la Dre Demers. Mais à la ménopause, ce taux chute en deçà de celui des hommes. Le vieillissement s’accélère.» 

Ce n’est pas tout: vos symptômes ne s’arrêteront pas d’un seul coup, comme par magie. Même si le corps fabrique moins d’oestrogènes, ce taux n’est pas complètement nul. Aussi, une fois qu’on est ménopausée, les ovaires peuvent de temps à autre produire des oestrogènes et… de légers saignements, entre autres. «Ces saignements après la ménopause s’expliquent par la présence de quelques follicules ovariens qui se remettent à produire de faibles doses d’oestrogènes, mentionne Sylvie Demers. Plus la ménopause est récente, plus c’est fréquent. Il est toutefois sage de consulter son médecin pour s’assurer qu’il ne s’agit pas d’un cancer de l’endomètre. D’autres symptômes peuvent aussi subsister, comme les bouffées de chaleur. Des études ont démontré que la durée moyenne des bouffées de chaleur était de 5,2 ans après la ménopause chez les femmes n’ayant jamais pris d’hormones et de 5,5 ans chez celles qui en ont utilisé. Mais chez certaines femmes moins chanceuses, elles durent toute la vie.» 

Étrangement, selon un sondage réalisé en 2008, 91% des Canadiennes entre 40 et 60 ans estiment qu’il est important de traiter les signes associés à la ménopause, mais… 40% n’ont rien fait pour soulager les leurs! Pourtant, un diagnostic rapide et un traitement précoce peuvent changer bien des choses.



Pages :

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Périménopause et ménopause: une nouvelle vie

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires

2

Commentaires

Saignement menstruel très abondant et très longs. (24jours)

Est çe normal. Est çe que je suis seule à vivre ca.....

Humeurs

J'ai 54 ans et un mois sur 2 je veux tuer avant les menstruations. suis-je la seule?