Le 211: un appui en temps de pandémie

Publireportage

Publireportage - Déployée dans le Grand Montréal en 2018, la ligne 211 a pour mission de référer les citoyens vers une ressource sociocommunautaire proche de chez eux. Grâce au numéro à trois chiffres faciles à mémoriser, le 211 est devenu, petit à petit, un réflexe facile à développer pour toute personne cherchant de l’aide. Mais, depuis le 9 mars dernier, l’équipe du 211 a dû affronter un nombre record d’appels.

Ses conseillères, dévouées et expérimentées, répondent à des demandes d’aide souvent urgentes décuplées par la crise. Ainsi du 9 mars au 5 mai, 42 % des appels provenaient de personnes âgées de 60 ans et plus. L’appel de la mairesse de Montréal invitant les personnes de 70 ans et plus à communiquer avec le 211 pour tout besoin sociocommunautaire a été entendu; les appels pour cette tranche d’âge ont augmenté de 68,2 % par rapport aux mêmes dates l’an passé. Les principaux besoins exprimés sont pour de l’aide alimentaire d’urgence, la livraison à domicile et les services de maintien à domicile.

Les conseillères du 211 jouent un rôle d’écoute et de réassurance crucial en temps de pandémie. De nombreuses ressources ayant temporairement été obligées de fermer ou d’adapter leurs services, de nombreuses personnes, souvent isolées, se sentent démunies. Le 211 espère pouvoir élargir ses services auprès des aînés dans les prochains mois. En attendant, si vous avez besoin d’un coup de pouce, les conseillères du 211 sont là pour vous aider à trouver la meilleure ressource pour répondre à votre situation.